Final héroïque

Combats mémorables

Finn et Durandal décident de terminer ce qu’ils ont entrepris, afin que leurs amis puissent dorénavant vivre en paix et à l’abri de l’empire romain. Une fin de série magistrale !

Éditions Kazé

Accéder à la chronique

Extras #46

Face à la faillite de leur entreprise, qui a entraîné celui de leur couple, Polly décide de quitter Plymouth et s’installe dans un petit village portuaire de Cornouailles, Mount Polbearne. Alors qu’elle tente de se reconstruire et de reprendre sa vie en main, un petit oiseau et sa passion pour le pain, ainsi que des rencontres incongrues, lui font prendre une direction inattendue. Serait-ce le moyen de se réinventer après les écueils…?
Voici un feel good book que je voulais lire depuis un moment et que j’ai eu l’opportunité d’avoir entre les mains de manière totalement fortuite (merci les boîtes à livres !). J’ai donc sauté dessus et je ne l’ai pas regretté. J’ai passé un excellent moment avec ses personnages, notamment Polly, qui se reconstruit après des années d’épreuve, et qui se reconvertit en laissant parler sa passion pour le pain, la boulangerie. Si le livre ne serait pas loin de vous mettre l’eau à la bouche, on apprécie aussi le récit positif, la capacité de résilience des personnages, et combien le fait qu’ils trouvent leur voie, ou qu’ils soient en accord avec leurs aspirations profondes, contribue au bonheur. Le message fait du bien, les protagonistes sont attachants, très humains, avec leurs failles, leurs forces et leurs faiblesses, et la plupart est loin d’être caricaturale. Derrière des postures de façade, de bravade presque, on perçoit leurs doutes, leurs blessures, et ce sont parfois les regards croisés qui nous éclairent quand Polly ne voit rien.
Bref, il s’agit d’un roman résolument positif, fait pour faire sourire et donner le moral, sans jugement et très humain. 🙂

La Petite Boulangerie du bout du monde, de Jenny Colgan, éditions Pocket, 2016, ISBN 978-2-2662-6365-8, 8.10 €

Dénouement

Et si tout n’était pas terminé ?

Un 4e tome avec un nouveau mystère, et une fin qui ressemble à une conclusion de série 😉

Éditions Soleil

Accéder à la chronique

Déracinement

Quand les hommes emmènent leurs dieux dans leurs valises…

Un roman riche, complexe, mais addictif 🙂

Éditions J’ai lu

Accéder à la chronique

Le chevalier qui disait non !

Seul enfant de son village, Ned est un petit garçon très bien élevé, poli, serviable, qui dit toujours oui à toutes les corvées. Mais quand un dragon vient chaque nuit terroriser le village, Ned se sent seul et se demande si lui aussi. Un matin, il se réveille de mauvaise humeur et l’impensable se produit…
Un album joliment illustré, drôle, pour illustrer deux solitudes qui se rencontrent et la chaleur de l’amitié. 🙂

de Lucy Rowland et Kate Hindley, éditions Gautier-Languereau, 2018, ISBN 978-2-01-702509-2, 14.95 €