Vérité dérangeante…

ou intox ?

Un premier tome coup de poing, pour une intrigue retorse à souhait !

Éditions Bragelonne

Accéder à la chronique

Ombres voraces

La peur du noir est plus que justifiée !

Un premier tome qui se lit sans difficulté, avec plaisir, et un univers que l’on a envie de découvrir davantage 🙂

fantastique nuit tatouage ombres résistance guérison meurtres
Éditions Bragelonne

Accéder à la chronique

Réalité alternative

Les choses ont changé…et pas en bien !

Quand Guillaume est la clé d’un retour à la normale, mais ne se souvient de rien…

Le Collège invisible tome 10
Éditions Soleil

Accéder à la chronique

Pugnace

Une ténacité acharnée

Quand Jon Shannow a décidé quelque chose, le mot « impossible » lui est inconnu…

Éditions Bragelonne

Accéder à la chronique

Extras #28

bio agriculture terre respect familleFlorian s’est marié, a monté son projet d’agriculture bio et trouve enfin un propriétaire prêt à lui vendre son exploitation. Aidé par un autre producteur bio et une spécialiste, il se lance dans sa nouvelle vie. Toutefois, entre les malveillances de certains membres de sa famille et les caprices de la météo, les difficultés ont vite fait de s’accumuler et de lui compliquer les choses, d’autant plus que sa femme, qui a beaucoup sacrifié pour le suivre, regrette son ancienne vie. C’est lorsqu’un terrible accident se produit que l’orage éclate, puis Florian fait une découverte bouleversante sur sa mère…
Dans ce deuxième tome de cette série de sensibilisation à une agriculture plus respectueuse de l’environnement et de l’être humain, les nuages noirs s’accumulent au-dessus de la tête de Florian, alors même qu’il fait tout pour que son exploitation fonctionne et que sa famille puisse vivre confortablement. Si les intempéries font partie des aléas du métier, en revanche la mesquinerie et la malveillance de certains pourraient parfaitement ne pas exister et rajouter des difficultés dans un travail déjà éreintant à la base. Le scénario se concentre plus cette fois sur la vie quotidienne, les luttes journalières et la vie de famille. Le passé refait surface, notamment avec la maladie d’Alzheimer de la grand-mère qui y replonge périodiquement, et les révélations qui en découlent.
Bref, l’histoire se Florian se poursuit, profondément humaine, tout en mettant en lumière les difficultés inhérentes au métier d’agriculteur, qu’il soit bio ou pas.

To bio or not to bio, Les seigneurs de la terre, tome 2, Fabien Rodhain et Luca Malisan, éditions Glénat, 2016, ISBN 978-2-344-01367-0, 13.90 €

Pour lire un extrait, c’est par ici !