Extras #47

Roger Fournier, riche entrepreneur dans le textile, se réveille un beau matin à l’état de fantôme, devant son propre cadavre, avec sa domestique hurlante à la vue de sa dépouille. Le médecin de famille fait procéder à une autopsie, et il s’avère à la grande stupéfaction du fantôme qu’il a été assassiné. Dès lors, il hante la maison et les pas de l’inspecteur chargé d’élucider son meurtre, curieux de savoir qui dans son entourage a pu désirer sa mort à ce point. Il découvre ainsi sa famille sous un nouveau jour, pas toujours heureux…
Avec le point de départ qui nous était donné, je m’attendais à un mélange des genres, entre fantastique et policier, mais il s’avère qu’il s’agit d’un faux fantastique, dans la mesure où il ne change rien à l’enquête et ne lui apporte aucune évolution. Les amateurs de policier seront donc contents, l’autrice nous propose une enquête classique, dans la bourgeoisie des années 50, avec les figures habituelles que l’on retrouve chez Agatha Christie : les membres de la famille, les domestiques, le tout dans une maison bourgeoise et un milieu argenté.
Si j’espérais du fantastique et qu’il n’était pas au rendez-vous, pour autant je n’ai pas été déçue, car j’ai passé un excellent moment dans cette lecture. Cela tient au fait que Roger est notre narrateur, qu’il ne manque pas de verve, et étant mort, il se lâche parfois un peu. Le ton est plaisant, ne manque pas d’humour, et le personnage attachant, notamment parce qu’il découvre tout ce à côté de quoi il est passé de son vivant, tout ce qu’il n’a pas vu chez ses enfants… Il a des regrets, trop tard, et ne peut plus rien y faire. Il ne lui reste que la vérité à découvrir, et observer l’inspecteur Tovelle officier le fascine. On découvre ainsi au fil du roman l’homme qu’il était, comment il s’est construit, et ce que la vie lui a fait endurer, de quelle manière il a changé sous ses coups. C’est un personnage profondément humain, qui redécouvre ceux qui l’entouraient, et qui se remet en cause, même si cela ne change plus grand-chose pour lui. Une lecture agréable et divertissante 🙂

Drôle de mort, Enquêtes d’outre-tombe, tome 1, de Sophie Moulay, éditions du 38, 2018, ISBN 978-2-3745-3558-6, 5.99 € en e-book.

Remise en question

Choc des sociétés

Un roman intelligent, qui propose de nombreuses réflexions sur des thèmes très actuels, à travers un personnage obligé de remettre ses certitudes en cause pour évoluer.

Éditions ActuSF

Accéder à la chronique

Désespoir

Responsabilités partagées

Nävis se trouve confrontée à une réalité dont elle n’avait pas conscience et qui la bouleverse…

sillage-5
Éditions Delcourt

Accéder à la chronique

Extras #24

bio agriculture reconversion famille amourFlorian, jeune avocat promis à un brillant avenir, mène une vie sans surprise. Fils d’agriculteur, il a pris ses distances avec son père qui attend de lui qu’il fasse ce que lui a décidé. Au cours d’un voyage au Paraguay, le jeune homme constate les ravages de l’agriculture intensive et les méthodes douteuses des grandes firmes agroalimentaires et phytosanitaires.
De retour à sa vie confortable, c’est au cours d’un séjour à la ferme familiale que l’évidence lui apparaît. Il veut retourner à la terre, mais en cultivant différemment. Le bio est la voie toute trouvée pour lui, mais le projet n’est pas sans difficultés, surtout lorsque les obstacles viennent de sa propre famille…
Avec cette BD, on a le double avantage d’avoir un très beau dessin, mais aussi une histoire forte, bien documentée et qui montre toute la difficulté de faire du bio. Face à de gros organismes qui ne veulent ni changement, ni remise en cause de leurs méthodes, que ce soit par cupidité ou par facilité, les hommes et les femmes qui veulent s’engager dans cette voie doivent se montrer déterminés, tenaces, et avoir les reins solides financièrement. La grande distribution est également épinglée, avec son exploitation pure et simple des producteurs locaux, tandis que les grosses firmes internationales ne cherchent que le profit, au mépris de la santé des personnes en contact avec leurs produits. En même temps, le personnage de Florian est fouillé, les auteurs nous présentent un véritable parcours de vie qui se construit, avec un héros ordinaire qui cherche quelque chose de plus profond que la superficialité de la vie qu’il menait jusque là.
Un bel ouvrage de sensibilisation, clair et agréable à lire, pour expliquer les dessous d’un système de quasi monopole difficile à contrecarrer. Passionnant !

 L’appel de Cérès, Les seigneurs de la terre, tome 1, Fabien Rodhain et Luca Malisan, éditions Glénat, 2016, ISBN 978-2-344-00763-1, 13.90 €

Pour lire un extrait, c’est par ici !

 

Extras #13

secrets vie suicide déprime rêves espoir joie femmes vieillesse optimismeÀ 60 ans, Maggie, ancienne miss Alabama, a décidé que la vie n’a plus rien à lui offrir. Par conséquent, elle planifie sa mort, de manière à déranger le moins de monde possible. Toutefois, son amie Brenda l’invite à un spectacle et elle n’a pas le cœur de la décevoir. Elle repousse son passage à l’acte, sans savoir que les événements vont s’enchaîner pour la pousser dans une autre direction…
Malgré un sujet que peut paraître déprimant et un démarrage un peu lent, ce livre est une pépite, un concentré de bonne humeur, d’humour et de joie de vivre. Les personnages sont attachants, ont de la personnalité, et on peut décerner une mention spéciale à Hazel et son optimisme inébranlable, voire contagieux. Avec un ton léger, parfois ironique, l’auteure nous offre un récit où se croisent les portraits de femmes et les époques, les souvenirs, les regrets et les espoirs. Elle distille au compte-goutte les informations sur les différentes vies qu’elle raconte, de manière à maintenir notre intérêt jusqu’au bout. Les événements s’imbriquent ingénieusement jusqu’au retournement final, et on sourit, voire on rit, en imaginant certaines situations. Un gros coup de cœur pour ce livre avec lequel j’ai passé d’excellents moments.

Miss Alabama et ses petits secrets, de Fannie Flagg, éditions Pocket, 2015, ISBN 978-2-266-25077-1, 7.80 € ou éditions du Cherche-Midi, 2014, ISBN 978-2-7491-3317-1, 21 €