Extras #47

Roger Fournier, riche entrepreneur dans le textile, se réveille un beau matin à l’état de fantôme, devant son propre cadavre, avec sa domestique hurlante à la vue de sa dépouille. Le médecin de famille fait procéder à une autopsie, et il s’avère à la grande stupéfaction du fantôme qu’il a été assassiné. Dès lors, il hante la maison et les pas de l’inspecteur chargé d’élucider son meurtre, curieux de savoir qui dans son entourage a pu désirer sa mort à ce point. Il découvre ainsi sa famille sous un nouveau jour, pas toujours heureux…
Avec le point de départ qui nous était donné, je m’attendais à un mélange des genres, entre fantastique et policier, mais il s’avère qu’il s’agit d’un faux fantastique, dans la mesure où il ne change rien à l’enquête et ne lui apporte aucune évolution. Les amateurs de policier seront donc contents, l’autrice nous propose une enquête classique, dans la bourgeoisie des années 50, avec les figures habituelles que l’on retrouve chez Agatha Christie : les membres de la famille, les domestiques, le tout dans une maison bourgeoise et un milieu argenté.
Si j’espérais du fantastique et qu’il n’était pas au rendez-vous, pour autant je n’ai pas été déçue, car j’ai passé un excellent moment dans cette lecture. Cela tient au fait que Roger est notre narrateur, qu’il ne manque pas de verve, et étant mort, il se lâche parfois un peu. Le ton est plaisant, ne manque pas d’humour, et le personnage attachant, notamment parce qu’il découvre tout ce à côté de quoi il est passé de son vivant, tout ce qu’il n’a pas vu chez ses enfants… Il a des regrets, trop tard, et ne peut plus rien y faire. Il ne lui reste que la vérité à découvrir, et observer l’inspecteur Tovelle officier le fascine. On découvre ainsi au fil du roman l’homme qu’il était, comment il s’est construit, et ce que la vie lui a fait endurer, de quelle manière il a changé sous ses coups. C’est un personnage profondément humain, qui redécouvre ceux qui l’entouraient, et qui se remet en cause, même si cela ne change plus grand-chose pour lui. Une lecture agréable et divertissante 🙂

Drôle de mort, Enquêtes d’outre-tombe, tome 1, de Sophie Moulay, éditions du 38, 2018, ISBN 978-2-3745-3558-6, 5.99 € en e-book.

Hexworld Le 13e maléfice

Dominic Kopecky est dessinateur de sortilèges pour la police de New York. Plus jeune, il rêvait d’être sorcier, mais après son échec aux tests d’aptitude, il s’est fait une raison. Du reste, il excelle dans sa partie. Toutefois, lorsque Rook, un familier sans sorcier, enquêteur de surcroit, vient lui demander son aide, il est troublé. L’homme est magnifique et contrairement à ses collègues, ne croit pas à la culpabilité d’un prévenu dont la vie risque d’être brisée. En examinant le tracé d’un sort, Dominic se rend compte qu’il pourrait bien avoir raison…
J’ai beaucoup apprécié cette nouvelle, qui m’a agréablement surprise. Loin de n’être qu’un prétexte à romance, il y a une véritable intrigue et l’univers dans lequel évoluent les personnages m’a beaucoup plu. Nous sommes dans le New York de Theodore Roosevelt, mais dans un monde où les sorciers et la magie existent. Potions, sortilèges et autres font partie du quotidien, et il est possible de s’en fournir dans le commerce. La magie fournit des remèdes contre la maladie, mais également des armes à la police, et elle a donné naissance à certains corps de métiers. Certains sont doués pour la manipuler, d’autres non, les sorciers sont liés à un familier, et les bons dessinateurs de sortilèges sont recherchés…
Bref, l’univers m’a séduite, j’ai envie d’en découvrir plus, et cette nouvelle offre une véritable histoire malgré le format court. 🙂

Le 13e maléfice, Hexworld, de Jordan L. Hawk, éditions MxM Bookmark, 2018, ISBN 978-2-3757-4423-9, nouvelle gratuite sur Emaginaire.

Quand l’occulte s’impose…

Une adaptation nécessaire à la survie

Des écrits inconnus du Dr Watson nous livrent des aventures tout aussi méconnues, et fantastiques, de son fameux ami détective… Malin et imaginatif !

Éditions Bragelonne

Accéder à la chronique

Retour inattendu

Quand on est increvable…

Un premier tome rapidement prenant, dont tous les mystères ne sont pas éclaircis 🙂

Éditions du Chat noir et éditions ReLynks

Accéder à la chronique

Jouets humains

Quand la Mort, le Destin et le dieu des Enfers ont des comptes à régler…

Un excellent roman, dont la double intrigue vous attrape et ne vous lâche plus 🙂

Éditions Plume Blanche

Accéder à la chronique