Découverte de Cidre et Dragon

Voici un festival qui me tentait depuis un bon moment. La chance était avec les festivaliers, puisque le temps s’est révélé magnifique, bien qu’un peu frais le matin. Pour un événement qui se déroule en extérieur, c’est un plus indéniable. 🙂
Près de la plage, une énorme dragonne rouge vous accueillait, faisant face à un minotaure aux airs de quintaine, mais les fleurs à la main. Le ton était donné d’emblée, et la plongée dans l’imaginaire immédiate. Cela d’autant plus qu’un peu plus loin vous attendaient le trône de fer, le Nautilus et un Détraqueur… De loin en loin, un Nazgûl, un Ent peu engageant ou un géant de pierre marquaient l’un des embranchements de la cité de toile et ses nombreuses échoppes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Deux camps vikings s’étaient établis aux extrémités du festival, et vous pouviez vous essayer au lancer de hache ou tenter de battre le record pour maintenir en l’air une lourde masse. Des spectacles étaient également proposés, la possibilité de participer à des jeux de rôles, de tester des jeux de société, des jeux anciens, ou d’écouter de la musique…

Bien évidemment, les costumes étaient nombreux. Le steampunk côtoyait le médiéval et la fantasy, ainsi que Harry Potter. Vous pouviez même croiser Voldemort dans les allées ! De quoi s’émerveiller, de même que nombre de stands où l’artisanat était à l’honneur autant que l’imaginaire et la créativité. Il y en avait pour tous les goûts, y compris pour les affamés ou les gourmands, avec pêle-mêle jambon rôti, crêpes, pains à l’ancienne, gâteaux, brioches, biscuits, miel, châtaignes, sans oublier divers alcools…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La liste est loin d’être exhaustive, et les photographies ne montrent qu’une parcelle de tout ce qu’il y avait à voir ! D’autant que le succès de la manifestation a fini par rendre les prises de vue difficiles 😉 Mais personne ne s’en plaindra !

J’ai flâné dans les rues de Merravilla toute la journée avec bonheur, profité de la plage et de la proximité de la mer au passage, et je suis revenue chez moi avec des étoiles plein les yeux et des kilomètres plein les jambes ! Je ne regrette pas cette immersion en terre de Cidre et Dragon, et nul doute que si je le peux, j’y retournerai l’année prochaine ! Enchantement et émerveillement garantis 🙂

Un atout convoité

Politique fae

Une vision originale de l’impact de la technologie sur les faes et de leur magie sur les humains, et un suspense qui se tient du début à la fin. Une bonne surprise 🙂

Éditions Milady

Accéder à la chronique

Pugnace

Une ténacité acharnée

Quand Jon Shannow a décidé quelque chose, le mot « impossible » lui est inconnu…

Éditions Bragelonne

Accéder à la chronique

Normannia 2e édition

événement médiéval fantastiquePour sa deuxième édition, Normannia s’est fait ambitieux. Un plus grand nombre d’exposants, des halls supplémentaires, des concerts et des animations variés… J’ai eu la chance de pouvoir venir sur les deux jours et d’assister au concert de Luc Arbogast, j’en remercie d’ailleurs les organisateurs, et j’ai pu constater la différence par rapport à l’année passée. De mon point de vue, c’est un pari réussi.
J’ai retrouvé la même ambiance simple et chaleureuse qui m’avait séduite, le voyage dans le temps et dans d’autres univers, que ce soit par les déambulations d’étranges créatures ou par les costumes des exposants et des visiteurs… La créativité, l’ingéniosité et l’imagination étaient au rendez-vous, dans une ambiance à la fois festive et bon enfant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai savouré mes pérégrinations dans les travées, m’émerveillant devant les décors, la beauté de certains articles, les couleurs, les senteurs, les textures, les évocations, tandis que certaines odeurs alléchantes venaient titiller mes narines et mes papilles ! Énorme croque-monsieur au maroilles, tourino (un pain brioché généreux en pépites de chocolat), pains à l’ancienne, gros biscuits, crêpes, galettes, fromage, saucisson et autres gourmandises m’avaient l’air très appétissantes, j’ai d’ailleurs craqué sur certaines… Les amateurs de bière pouvaient également trouver leur bonheur, de même que les friands de liqueur, d’hydromel et de boissons en tous genres, y compris des élixirs de sorcière fumants !

Quant aux animations, si je n’ai pas tout vu, j’ai pu apprécier les combats à l’épée, admirer les oiseaux de proies ou le camp viking… Mon grand regret étant de ne pas avoir pu assister au spectacle de feu pour cause de rendez-vous musical 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le concert de Luc Arbogast s’est révélé un moment convivial, chaleureux, plein d’humour et de simplicité, tandis que l’artiste nous faisait participer et instaurait une ambiance de connivence et de proximité avec son public. J’ai découvert une voix à la très grande amplitude, maîtrisée, ainsi que des musiciens excellents, et je n’ai pas boudé mon plaisir, même si nous étions dans les courants d’air et qu’il manquait des places assises…

Je crois donc que ce qui fait le succès d’un tel salon, c’est qu’il répond à une recherche d’authenticité, aussi bien au niveau des articles proposés que des relations humaines. Les produits en vente sont essentiellement artisanaux, fabriqués à partir de matériaux nobles : bois, cuir, métal, verre… L’alimentation n’est pas industrielle, et lorsque vous discutez avec les exposants, il est manifeste qu’ils font ce métier par passion, qu’ils veulent partager ce qui les fait vibrer, ce qui les anime… et il en va de même avec les associations et les organisateurs. Ce salon regorge positivement de talents, et c’est grâce à ce genre de rendez-vous de passionnés que l’on peut les découvrir, tout en conservant une taille humaine propre à favoriser de véritables échanges.
En conclusion ? J’attends la prochaine mouture avec impatience !