Une lumière dans la nuit

Betty adore lire les aventures de l’ours Cosmo, mais ce dernier a peur du noir. Un soir, il apparaît dans sa chambre et lui demande son aide. Betty l’accompagne alors dans la forêt, puis dans une grotte dont il a terriblement peur. Rassuré par la petite fille, Cosmo l’accompagne dans le noir et découvre des merveilles qu’il n’aurait pas soupçonnées…
Un bel album pour évoquer la peur du noir, la dédramatiser et proposer un aspect positif et poétique. L’amitié est également de la partie, de même que l’amour des livres et des belles histoires. De quoi sourire et s’émerveiller devant les illustrations 🙂

de Marie Voigt, éditions Gautier-Languereau, 2019, ISBN 978-2-0170-7361-1, 14.95 €

Histoires familiales

Pouvoir et vengeance

Un roman de fantasy qui se lit tout seul, avec une princesse très charismatique 🙂

Éditions Bragelonne

Accéder à la chronique

Vérité dérangeante…

ou intox ?

Un premier tome coup de poing, pour une intrigue retorse à souhait !

Éditions Bragelonne

Accéder à la chronique

Extras #44

Voici un magnifique livre de photographies animalières au crépuscule. Sur un beau papier noir qui met en valeur les images, apparaissent lynx, renards, blaireaux, lapins, cerfs, sangliers…dans leur environnement naturel, lorsque la lumière en fait des ombres diffuses et furtives, que l’auteur a réussi à saisir à force de patience et de discrétion au fil des années. Un très bel objet, qui est en même temps un hymne à la vie sauvage, si fragile et si menacée par l’expansion humaine. De quoi s’émerveiller, avec un côté intemporel et le sentiment d’assister par photos interposées à des moments privilégiés. 🙂

Pour feuilleter quelques pages, c’est par ici et ici 😉

Crépuscules, de Neil Villard, éditions Mokkö, 2017, ISBN 978-2-8399-2144-2, 64 CHF soient environ 57 €.

Extras #42

Voici un beau livre dans lequel des mangakas reprennent de grands tableaux de l’histoire de l’art et les réinterprètent. Il fonctionne par double page, la première montrant la toile réinventée, la seconde donnant des explications sur le tableau d’origine, avec une reproduction. Si la première partie se regarde au format paysage, pour la deuxième, il faut tourner le livre au format portrait pour continuer à l’admirer. Les classiques représentés sont nombreux, dont certains extrêmement connus, tels La Charmeuse de serpents de Rousseau, Le radeau de la Méduse de Géricault, Ophélie de Millais, Le Baiser de Klimt, Zodiaque de Mucha… Une invitation au voyage et à la rêverie, avec certaines revisites tout bonnement féeriques. Un très bel ouvrage 🙂

Quand le manga réinvente les grands classiques de la peinture, éditions Mana books, 2018, ISBN 979-10-355-0023-8, 17 €