Découverte de Scorfel

Voici un festival auquel je n’étais encore jamais allée et que j’ai découvert dans la très jolie ville de Lannion. C’est le troisième que je visite depuis septembre, et si l’ambiance était tout aussi sympathique que dans les deux autres (Cidre et Dragon et les Halliennales), ce salon possède sa propre identité, à l’instar des précédents. Cidre et Dragon faisait la part belle à l’artisanat, les Halliennales à la littérature, Scorfel fait place au jeu et aux jeux de toutes sortes, qu’ils soient de société, de rôle ou de plateau. 🙂 Trois festivals bien différents donc, mais tous aussi agréables les uns que les autres.
Les littératures de l’imaginaire y étaient représentées, si bien que je me suis encore laissée tenter, la curiosité aidant, et j’ai pris plaisir à discuter avec différents auteurs, les échanges se révélant riches, instructifs, bousculant au passage certaines représentations, ce qui n’est pas un mal. 🙂
J’ai testé un jeu qui peut se jouer à tout âge, Kikou le coucou, et j’ai beaucoup apprécié le repas du soir, auquel il était possible de participer sur inscription, très bien organisé vu le nombre des convives ! Chacun est venu se servir au buffet dans la bonne humeur et sans bousculade, les plats étaient copieux et là encore, ce fut l’occasion de discuter avec des amateurs de jeu dont la conversation fut très enrichissante. Côté contact humain, on peut dire que ce festival est aussi accueillant que dans le Nord, tout en simplicité et en gentillesse. Amateurs de jeux, il y avait de quoi vous combler, car après le repas se tenait une nuit ludique, tandis que les amoureux des contes pouvaient assister à une représentation.
Dans l’espace Sainte Anne à la médiathèque Alain Gouriou, qui inscrivait ses animations dans le mois de l’imaginaire, vous pouviez admirer une exposition ressemblant fort à un cabinet de curiosités, réalisée par Le Cabinet mirifique du Professeur Berlupin. Les cartels retraçaient l’histoire (imaginaire) d’objets liés à des personnages emblématiques ou historiques. Vous pouviez ainsi découvrir les lunettes de Marie Shelley, qui imprègnent leur porteur d’une grande imagination les soirs d’orage, l’oreille coupée de Van Gogh, pointue et attestant d’une nature de semi-elfe… et autres artefacts dûment étiquetés 🙂 Il y avait également des sculptures steampunk originales dont je n’ai pas trouvé l’auteur, représentant des prototypes de submersibles, le tout exposé dans un magnifique bâtiment.

D’une manière générale, Lannion est une ville très agréable, où il fait bon flâner, avec une architecture riche et chargée d’histoire. La ville se prête aisément à l’imagination avec ses petites rues et ses bâtiments anciens, tout comme le canal qui la parcourt vous rappelle que la mer n’est pas loin, avec les mouettes qui y campent à marée basse.
Bref, voici un festival plus modeste de taille que les deux autres, mais tout aussi agréable, bénéficiant d’un très beau cadre, qui m’a offert d’excellents moments et de belles rencontres. Je n’ai pas tout évoqué car je n’ai pas assisté à tout, cependant je suis ravie de mon petit séjour breton. Je pense que j’y retournerai 🙂

La valse des fantômes

De la mémoire, de la mémoire !

Un jeu pour les enfants qui allie hasard, stratégie et mémorisation. Divertissant !

jeu de plateau enfants fantômes mémoire
Éditions Drei Magier Spiele

Accéder à la présentation

Barbare et stratégie

La coopération est la clé !

Un jeu de plateau très distrayant, dans l’univers de Conan, et pour lequel il faut allier ses forces aux autres joueurs, faire preuve de stratégie, afin d’accomplir sa mission.

jeu de plateau stratégie coopération
Monolith éditions

Accéder à la présentation