Le grizzli virus

Léonie est une petite fille qui n’a pas de chance. Elle est tout le temps enrhumée et à chaque fois qu’elle éternue, un grizzli sort de son nez ! Les gens la fuient et elle se sent bien seule. Mais l’affreux Jean-Félix Larnac y voit une occasion en or et est bien heureux de récupérer ses ours. Il les vend comme animaux de compagnie et grâce à Léonie, sa fortune est faite. Toutefois, un jour, Léonie cesse d’éternuer…
Un album farfelu et drôle, où l’appât du gain finit par être sanctionné, tandis que notre jeune héroïne se découvre un nouveau « talent » 😉

Pour feuilleter quelques pages, c’est par ici !

par Émilie Chazerand et Amandine Piu, éditions L’élan vert, 2019, ISBN 978-2-84455-520-5, 12.70 €

Machiavélisme

Les anges ont de quoi faire !

Un dernier tome qui conclut la trilogie positivement et qui se lit aussi aisément que les précédents.

Éditions Hachette (Black moon)

Accéder à la chronique

Réseau d’âmes

Des retrouvailles imprévues

Logan poursuit son évolution, mais ce n’est pas du goût de ses ennemis…

Éditions J’ai lu

Accéder à la chronique

Extras #24

bio agriculture reconversion famille amourFlorian, jeune avocat promis à un brillant avenir, mène une vie sans surprise. Fils d’agriculteur, il a pris ses distances avec son père qui attend de lui qu’il fasse ce que lui a décidé. Au cours d’un voyage au Paraguay, le jeune homme constate les ravages de l’agriculture intensive et les méthodes douteuses des grandes firmes agroalimentaires et phytosanitaires.
De retour à sa vie confortable, c’est au cours d’un séjour à la ferme familiale que l’évidence lui apparaît. Il veut retourner à la terre, mais en cultivant différemment. Le bio est la voie toute trouvée pour lui, mais le projet n’est pas sans difficultés, surtout lorsque les obstacles viennent de sa propre famille…
Avec cette BD, on a le double avantage d’avoir un très beau dessin, mais aussi une histoire forte, bien documentée et qui montre toute la difficulté de faire du bio. Face à de gros organismes qui ne veulent ni changement, ni remise en cause de leurs méthodes, que ce soit par cupidité ou par facilité, les hommes et les femmes qui veulent s’engager dans cette voie doivent se montrer déterminés, tenaces, et avoir les reins solides financièrement. La grande distribution est également épinglée, avec son exploitation pure et simple des producteurs locaux, tandis que les grosses firmes internationales ne cherchent que le profit, au mépris de la santé des personnes en contact avec leurs produits. En même temps, le personnage de Florian est fouillé, les auteurs nous présentent un véritable parcours de vie qui se construit, avec un héros ordinaire qui cherche quelque chose de plus profond que la superficialité de la vie qu’il menait jusque là.
Un bel ouvrage de sensibilisation, clair et agréable à lire, pour expliquer les dessous d’un système de quasi monopole difficile à contrecarrer. Passionnant !

 L’appel de Cérès, Les seigneurs de la terre, tome 1, Fabien Rodhain et Luca Malisan, éditions Glénat, 2016, ISBN 978-2-344-00763-1, 13.90 €

Pour lire un extrait, c’est par ici !

 

Espions et trahisons

Manigances en tous genres

Maintenant que Tris a reconquis le trône, il lui reste le plus compliqué…régner !

Chroniques du Nécromancien 3
Éditions Milady

Accéder à la chronique