Férocité

Sauvagerie induite

Quand certains sont pris de folie meurtrière, alors que rien ne les y prédisposaient… Un roman bien construit, à l’intrigue solide, dans un New York de magie à l’époque de Théodore Roosevelt.

Éditions MxM Bookmark

Accéder à la chronique

Hexworld Le 13e maléfice

Dominic Kopecky est dessinateur de sortilèges pour la police de New York. Plus jeune, il rêvait d’être sorcier, mais après son échec aux tests d’aptitude, il s’est fait une raison. Du reste, il excelle dans sa partie. Toutefois, lorsque Rook, un familier sans sorcier, enquêteur de surcroit, vient lui demander son aide, il est troublé. L’homme est magnifique et contrairement à ses collègues, ne croit pas à la culpabilité d’un prévenu dont la vie risque d’être brisée. En examinant le tracé d’un sort, Dominic se rend compte qu’il pourrait bien avoir raison…
J’ai beaucoup apprécié cette nouvelle, qui m’a agréablement surprise. Loin de n’être qu’un prétexte à romance, il y a une véritable intrigue et l’univers dans lequel évoluent les personnages m’a beaucoup plu. Nous sommes dans le New York de Theodore Roosevelt, mais dans un monde où les sorciers et la magie existent. Potions, sortilèges et autres font partie du quotidien, et il est possible de s’en fournir dans le commerce. La magie fournit des remèdes contre la maladie, mais également des armes à la police, et elle a donné naissance à certains corps de métiers. Certains sont doués pour la manipuler, d’autres non, les sorciers sont liés à un familier, et les bons dessinateurs de sortilèges sont recherchés…
Bref, l’univers m’a séduite, j’ai envie d’en découvrir plus, et cette nouvelle offre une véritable histoire malgré le format court. 🙂

Le 13e maléfice, Hexworld, de Jordan L. Hawk, éditions MxM Bookmark, 2018, ISBN 978-2-3757-4423-9, nouvelle gratuite sur Emaginaire.

Ange obscur

ou démon ?

Un nouveau diptyque d’Asphodèle, qui recoupe la série fantastique Le Chant des Stryges 😉

Éditions Delcourt

Accéder à la chronique

Extras #43

enquête tueur en série New York Roosevelt psychologie traqueAlors que le Dr Laszlo Kreizler se trouve sur les lieux d’un meurtre particulièrement horrible à New York, John Moore, journaliste, est appelé à le rejoindre, ainsi que leur ami Theodore Roosevelt, préfet de police. Kreizler redoute que le corps ne soit que le premier d’une série macabre, alors que les puissants de la ville tentent de museler les enquêteurs et d’enterrer l’affaire. Couverts par Roosevelt, Kreizler, Moore et d’autres vont en secret former une équipe pour dresser le portrait psychologique du meurtrier et tenter de l’arrêter avant qu’il ne récidive…
Voici un roman épais, mais passionnant, à plus d’un titre. Mêlant un aspect historique très bien campé et les débuts d’une investigation policière plus scientifique, moderne pour l’époque, il nous propose de suivre une enquête telle qu’elle n’avait encore jamais été menée auparavant. Entravée par les enjeux politiques, les intérêts particuliers et le cynisme, elle nous permet de nous figurer New York en 1896. Police corrompue, à la botte des malfrats les plus puissants, exploitation des nouveaux arrivants, misère, violence, mépris pour les petites gens, racisme, fanatisme, intolérance… Le cocktail est explosif et la ville violente. L’univers professionnel de la plupart des personnages est de la même aune, sous des dehors parfois plus policés, et le désespoir, la détresse, notamment des enfants, sont traités par la plupart des bien-pensants avec indifférence. Dans ce contexte, les personnages qui mènent l’enquête n’en paraissent que plus humains, attachés à résoudre l’affaire avant que d’autres enfants meurent, au-delà du fait que pour certains, elle leur apporterait un crédit professionnel non négligeable. Il s’agit d’un roman riche, complexe, écrit avec minutie, qui met bien en avant les tâtonnements des enquêteurs, la difficulté à penser hors des sentiers battus, et à initier le changement. Passionnant !

L’Aliéniste, de Caleb Carr, éditions Pocket, 2018, ISBN 978-2-266-07224-3, 7.90 €

Un mort bien vivant

Quand justice et vengeance se confondent…

Un premier tome fort, sans concession, comme son personnage 🙂

magie piège meurtres vengeance justice manigances manipulation corruption
Éditions Soleil

Accéder à la chronique