Extras #35

Agatha rentre finalement de Londres après six mois de reprise de son ancien métier. Heureuse de retrouver le tranquille petit village de Carsely, elle ne tarde pas à être sollicitée par l’une des dames du hameau pour enquêter sur le meurtre d’une randonneuse. En effet, la nièce de madame Mason est mêlée à l’affaire et elle souhaite que celle-ci soit éclaircie. Agatha renoue ainsi avec son habitudes de fouiner, aidée en cela par son voisin, James Lacey, qu’elle revoit avec des sentiments mitigés.
On retrouve avec plaisir notre duo d’enquêteurs amateurs dans ce quatrième tome, tandis qu’Agatha prend conscience d’un certain nombre de choses à son sujet et voit ses yeux continuer à se dessiller quant à son attitude vis-à-vis de son voisin. Ce dernier n’est pas en reste d’ailleurs, et le caractère explosif d’Agatha met de l’animation, tout en leur permettant d’avancer dans leur enquête. Comme les autres, ce livre se lit facilement, représente un bon moment de détente, et si on voit arriver gros comme une maison l’amorce du tome suivant, on n’en boude pas moins son plaisir !

Pour lire un extrait, c’est par ici !

Randonnée mortelle, Agatha Raisin enquête, tome 4, éditions Albin Michel, 2016, ISBN 978-2-226-32270-8, 14 €

Coton blues

Un très bel album de grand format, qui parle d’une petite fille, Coton, esclave qui travaille dans une plantation. Elle ne dit pas un mot, elle est discrète, mais elle rêve. Elle rêve d’un oiseau, le calao, dont lui a parlé un vieil esclave. Elle rêve qu’il l’emmène sur ses ailes pour lui faire découvrir ses racines et lui rendre la liberté. Puis un jour, Coton disparaît…
Texte poétique, illustration magnifique, histoire touchante, cet album a tout pour plaire et permet de mettre des mots sur l’esclavage et le vécu de ces hommes et ces femmes arrachés à leur terre natale, puis vendus comme des objets. De quoi discuter avec les enfants.

de Régine Joséphine et Oréli Gouel, éditions Bilboquet, 2011, ISBN 978-2-84181-330-8, 14 €

esclavage rêve liberté oiseau enfant