Week end de folie !

« Monstres et merveilles », c’est le thème du Salon Fantastique qui se tiendra cette année du 6 au 8 mai 2017, à Paris, 20 avenue de la Porte de la Villette.
Au menu ? Rencontres et dédicaces avec les auteurs et illustrateurs présents, jeux de rôle, cosplay et concours de costumes, concerts, projection de films, conférences, quizz, spectacles, démonstrations d’escrime, de sabre laser, de canne de combat et de danse tribale, initiation au kung-fu et à l’escrime historique, matchs de trollball…sans oublier les nombreux artisans et leurs créations, qui vont nous faire rêver ou saliver, selon leur spécialité 😉 Et si vous venez costumés, l’entrée est gratuite. Avis aux amateurs, évasion garantie ! 🙂

Jeu de masques

Possession et manipulation

Un premier tome à l’imaginaire très riche pour cette trilogie steampunk, avec des personnages que l’on a envie de découvrir davantage.

magie, féerie, ville, cohabitation, enquête ingénieur mage protection aide recherche enlèvement illusion masque
Éditions Folio SF (Gallimard)

Accéder à la chronique

De retour du Salon fantastique 2016

affiche salon fantastique littératures de l'imaginaire légendes abyssales 2016
© Mathieu Coudray

Dimanche dernier, petite vadrouille à Paris pour le Salon fantastique que je vous avais annoncé il y a quelque temps.
Dès l’entrée, les heureux costumés se voyaient ouvrir toutes grandes les portes de cette édition abyssale pour prix de leur déguisement, tandis que ceux qui avaient retiré leurs places sur le site, pour l’ouverture matinale, entraient gratuitement.
La première chose qui vous accueillait, passés la sécurité et l’accueil, était un stand de reproduction de sabres et épées de toutes sortes.

Galaxy Geek 2
Se côtoyaient là Anduril, les sabres de Legolas, les épées de Bleach, de l’Attaque des Titans, de Sword Art Online et j’en passe… Une tentation pour les fans, et ce n’était que le début ! En face, des cannistes partageaient leur passion avec qui voulait, vous initiant volontiers aux mystères de leur art.

IMG_9211b
© Lily Fantasy

D’alléchantes odeurs de pâtisserie à l’ancienne vous cueillaient aux narines, menaçant de vous perdre dans un dédale de stands dont vous n’aviez pas encore pris la mesure, mais où il était agréable de se promener au petit bonheur pour découvrir ici un artiste du cuir, là une échoppe de bijoux, ou encore quelques chapeliers (pas fous du tout), des peintres, des brasseurs…de nombreux artisans rivalisant de produits de toute beauté.

M 7 Mlle Lioncourt M15 Galaxy geek 9
Dans les allées de ce petit village, vous trouviez auteurs, illustrateurs, éditeurs et livres à foison, l’occasion de discuter avec eux de leurs ouvrages et de récolter quelques dédicaces bien sympathiques. Vous pouviez croiser aussi un Highlander, un pirate, une marquise, la Reine de Cœur, un Nazgul, Davy Crockett ou le chasseur de Jumanji… Dépaysement et émerveillement assurés ! Certains costumes étaient merveilleux, peaufinés jusque dans les moindres détails. Les amateurs de photographie ne s’y sont pas trompé et se sont bâti tout à la fois une collection de clichés et de souvenirs.
galaxy geek 6 Mlle Lioncourt 4 M12
Cerise sur le gâteau, vous pouviez parler avec tout le monde sans problème, dans une ambiance bon enfant, et repartir avec vos oreilles intactes étant donné l’absence de sono tonitruante. Inutile de dire que j’ai été emballée par ma journée dans ce salon, accessible par son prix raisonnable (0 ou 5 €), mais moins par le prix du parking (payant même un dimanche, et très cher avec ça).
Bref, je vous recommande l’événement, qui sera reconduit l’année prochaine sur le thème « Monstres et Merveilles », en attendant de pouvoir retourner baguenauder dans les allées des représentants de ces contrées de l’imaginaire, peuplées d’étranges créatures. 😉

Je remercie Galaxy Geek et Mlle Lioncourt qui ont partagé leurs photos sur la page Facebook du Salon fantastique afin que journalistes, blogueurs et internautes puissent en profiter. Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls et il y a de quoi s’émerveiller. N’hésitez pas à aller voir, c’est ici. 🙂