Extras #49

Ottila est alcoolique et a décidé d’arrêter. Pour cela, elle met en œuvre différentes stratégies, allant de ses consultations chez la psy, du détournement du Petit livre du bonheur qu’elle a fauché à la bibliothèque et des écrits divers et variés… Il faut dire que le passif familial n’est pas fait pour l’aider, mais elle est déterminée et se bat pour ne pas craquer malgré la tentation et certaines fréquentations. C’est qu’une année entière d’abstinence, c’est long !
Voici un livre que je classerais sans hésiter dans les Feel good books. Nous suivons Ottila, un personnage haut en couleur, souvent limite, mais qui a bon cœur et qui veut changer de vie. Entre retranscriptions de ses séances avec sa psy et ses propres écrits auxquels elle intègre des pages du livre qu’elle a volé, nous découvrons une sorte de journal de bord de son long chemin vers la sobriété. Comme le personnage est fantasque, on ne s’ennuie pas, et on peut dire que l’autrice a fait fort côté embûches, notamment familiales. À croire qu’Ottila les collectionne, ce qui augmente son mérite de vouloir s’en sortir et de reprendre sa vie en main. C’est un livre plein d’énergie, de positivité, et la plupart des personnages sont attachants. De quoi passer un bon moment et se faire du bien en cas de morosité 🙂

Pour découvrir un extrait, c’est par ici !

Le Putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer, Anneliese Mackintosh, 2019, ISBN 978-2-8112-2152-2, 5.99 € en e-book et ISBN 978-2-8112-2108-9, 7.90 € en version papier.

Qui sont les véritables sauvages ?

Un voyage mouvementé !

Dans ce tome, Laurence et Téméraire découvrent la société inca et ses dragons, tandis que Napoléon continue de pousser ses pions afin d’accroître sa domination.

dragons uchronie XIXe siècle
Éditions Pocket

Accéder à la chronique

Extras #38

Alors qu’elle s’apprête à convoler avec James Lacey, Agatha voit surgir son mari, Jimmy, qu’elle pensait mort et enterré. Le mariage est annulé, James s’en va, et Agatha est très remontée contre son mari, mais également contre Roy qui lui a fait ce sale coup pour se venger. Toutefois, le lendemain Jimmy est retrouvé mort et aussi bien James qu’Agatha se voient pointés du doigt comme suspects numéro un. Ils décident alors de reformer leur duo d’enquêteurs pour élucider cette affaire et éviter d’être considérés avec suspicion dans tout le village…
Avec ce tome, on voit la catastrophe arriver gros comme une maison, et c’était déjà le cas à la fin du précédent. Agatha peut se montrer particulièrement obtuse lorsqu’elle veut, ce qui n’arrange évidemment pas ses affaires. Comme toujours, l’enquête est tortueuse à souhait, les suspects nombreux, et les complications également. Le rythme et les péripéties sont assez trépidants, si bien que l’on n’a pas le temps de s’ennuyer. Bref, un agréable moment de détente et de divertissement.

Pour lire un extrait, c’est ici !

Pour le meilleur et pour le pire, Agatha Raisin enquête, tome 5, par M.C. Beaton, éditions Albin Michel, 2017, ISBN 978-2-226-32996-7, 14 €.

Rédemption

Sauver au lieu de tuer

L’un des derniers romans d’Anne Rice, mettant en scène la confrontation entre un tueur professionnel et un ange gardien.

Éditions J’ai lu

Accéder à la chronique