Dark Parables #1 La malédiction d’Églantine

Voici un petit jeu PC sans prétention, pour les amateurs de contes de fées et de « Cherche et trouve ». Reprenant l’histoire de La Belle au bois dormant, ce jeu vous fait incarner un détective appelé en Écosse pour mettre fin à la malédiction qui frappe la princesse. En effet, malgré le baiser du prince, celle-ci ne s’est pas réveillée. À vous d’élucider l’affaire et de briser le sort, afin d’éviter que les ronces ne finissent par détruire la ville proche du château.
Premier de la série Dark Parables, ce jeu propose de jolis décors et est abordable dès 7 ans. Pour ma part, je l’ai dans l’intégrale 6 jeux que j’ai achetée il y a quelques années, sur laquelle figure le PEGI, ce qui n’est pas le cas sur le site de l’éditeur. Seule l’icône de l’araignée (peur) côtoie le 7.  Je doute qu’on la trouve encore en magasin malheureusement, je l’ai eue bradée à l’époque. En revanche, la série complète se trouve sur Steam et Big Fish Games.

Même si les configurations requises n’incluent pas Windows 10, il fonctionne sans problème sous ce système d’exploitation puisque j’ai pu y rejouer sur un ordinateur plus récent.
Ce premier volet de la série n’est évidemment pas le meilleur, mais il installe une ambiance et on se laisse intriguer par le scénario.

La série combine des scènes d’objets cachés, dont il faut retrouver les différentes parties dans un décor fixe pour reconstituer l’objet, et des jeux d’énigmes à résoudre. Quelques cinématiques s’intercalent à des endroits clés du fil de l’histoire, avec des rebondissements, tandis que la musique et les effets sonores sont faits pour ajouter à l’immersion dans le jeu. Il est possible de les couper dans Options si vous le désirez (ça devient répétitif au bout d’un moment, et lassant !). Une carte sert de guide en fixant des objectifs à atteindre, et des indices sont à disposition si vous êtes bloqués, mais uniquement pour les scènes d’objets cachés. Pour le reste, il faut chercher et réfléchir. Il y a trois niveaux de difficulté, et dans le niveau Expert, les indices ne sont pas accessibles.
Ceux qui aiment les scènes d’objets cachés seront contents, elles sont nombreuses, mais un peu trop sombres malheureusement, si bien que l’on a du mal à distinguer les éléments à retrouver. De plus, ils ne sont pas à l’échelle dans le décor, ni dans le même sens que dans l’affichage en bas, ce qui accroît la difficulté. Les yeux finissent par fatiguer.
Autre particularité, lorsque vous avez fini le jeu, celui-ci vous annonce que vous avez débloqué un nouveau scénario, ce qui n’est pas le cas. Il vous fait refaire, en mode Expert, le même cheminement, avec un objet en plus dans votre inventaire, qui déverrouille un lieu supplémentaire. En revanche, les énigmes sont un peu plus difficiles qu’en mode Facile ou Normal.
Bref, si vous aimez l’univers des contes, ce jeu est divertissant, plutôt beau, mais les suivants le surpassent évidemment 😉 Vous trouverez l’accès au site de l’éditeur dans le lien ci-dessous.

Dark Parables, La malédiction d’Églantine, Big Fish games, 2014 (coffret intégrale 6 jeux).

Les autres jeux de la série :

Dark Parables 2 : Le Prince Maudit (présentation)
Dark Parables 3 : La Reine des Neiges (présentation)
Dark Parables 4 : L’Ordre du Chaperon Rouge (présentation)
Dark Parables 5 : La Dernière Cendrillon (présentation)
Dark Parables 6 : Jack et le Royaume du Ciel (présentation)
Dark Parables 7 : La ballade de Raiponce (présentation)
Dark Parables 8 : La Petite Sirène et la Marée Mauve
Dark Parables 9 : La Reine des Sables
Dark Parables 10 : Boucle d’Or et l’Étoile tombée du Ciel
Dark Parables 11 : La Princesse Cygne et l’Arbre du désespoir
Dark Parables 12 : Le Voleur et la boîte d’Amadou
Dark Parables 13 : Requiem for the Forgotten Shadow (introuvable)
Dark Parables 14 : Le Retour de la Princesse du Sel
Dark Parables 15 : Le Paradis Perdu de la Jeune Fille aux Allumettes
Dark Parables 16 : Le Portrait de la Princesse Maculée

Le 08.01.2021