Une enquête de Georges Hercule Bélisaire Beauregard #1

Tome 1 : Magies secrètes

par Hervé Jubert, éditions Folio SF (Gallimard), 2016, ISBN 978-2-0704-6467-8, 7.70 €

L’histoire :

magie, féerie, ville, cohabitation, enquête ingénieur mage protection aide recherche enlèvement illusion masqueIngénieur-mage travaillant pour le ministère des Affaires étranges, Beauregard se voit confier l’enquête sur la disparition du neveu de l’empereur Obéron III. Le kidnappeur le défie de le démasquer et de le contrecarrer. Alors que le carnaval approche dans la métropole en pleine transformation qu’est Sequana, Beauregard doit en outre s’inquiéter de sa nouvelle protégée, Jeanne, et éclaircir un rêve particulièrement troublant et loin d’être anodin. Car si la ville est agitée, peut-être est-ce dû à ce qui couve en secret et dont Beauregard perçoit les prémices…

Chronique :

Si vous aimez le steampunk, vous devriez trouver votre bonheur avec ce livre. En effet, nous avons affaire ici à une uchronie située à Sequana (la Seine en latin) qui correspond à la ville de Paris, dans un XIXe siècle où les êtres féeriques cohabitent avec les humains.
Ce premier tome de la trilogie met en place le décor, riche et complexe, afin que le lecteur cerne au mieux l’univers dans lequel évoluent les personnages. Il en découle une abondance de notes de bas de pages destinées à apporter des précisions, essentiellement au début. Par la suite, elles ressemblent plutôt à un jeu avec le lecteur, qui vient renforcer l’idée de complicité ou de connivence, comme si nous avions droit à des confidences. Le hic avec ces notes, c’est qu’elles cassent le rythme. Et si on ne veut pas les lire pour le conserver, on craint de louper des informations importantes, d’où un choix pas toujours évident à faire en cours de lecture…
Court, ce roman n’en est pas moins exigeant avec ces nombreuses références, que ce soit du point de vue des contes, légendes et mythologies, que de l’Histoire. Sans un certain bagage culturel, on peut passer à côté de nombreux clins d’œil, et j’en ai certainement loupé quelques uns. Toujours est-il qu’après lecture, j’ai l’impression de m’être promenée dans la ville, de l’avoir découverte, et non d’avoir suivi une enquête, tant Sequana prend de place. Quant aux autres protagonistes de l’histoire, ils sont bien caractérisés, avec chacun une part de mystère dont l’auteur n’a pas encore levé le voile. Beauregard intrigue, Jeanne également, tandis que la galerie de portraits des habitants de l’hôtel particulier est haute en couleur.
Bref, si j’ai apprécié ce roman pour son imaginaire (tout comme j’avais apprécié La trilogie Morgenstern pour son originalité), je reste un peu sur ma faim côté énigme. Je n’oublie pas toutefois qu’il s’agit d’un premier tome de trilogie, et que par conséquent, il faut bien planter le décor. Je m’en vais donc lire la suite…

Autres tomes de la série :

2. Le tournoi des ombres (chronique)
3. La nuit des égrégores (chronique)

ingénieur mage steampunk uchronie magie ingénieur mage steampunk uchronie magie

Le 10.10.2016

 

Publicités