Le cycle d’Ender #1

Tome 1 : La stratégie Ender

par Orson Scott Card, éditions J’ai lu, 2013, ISBN  978-2-290-07182-3, 6.90 €

L’histoire :

science-fiction guerre extraterrestres enfants génie armée stratégie apprentissage formation manipulationTroisième d’une fratrie exceptionnellement intelligente, à 6 ans, Ender est celui sur lequel les militaires comptent pour gagner la guerre contre les Doryphores, des extraterrestres insectoïdes. Pour y parvenir, ils le soumettent à un entraînement et une formation extrêmes, le poussant et le manipulant sans relâche, dans le but de lui faire atteindre l’excellence. En même temps, ils l’instrumentalisent et lui volent son enfance, tout comme à d’autres, destinés à devenir ses subalternes. Saura-t-il résister à la pression et réussir la mission qui semble la dernière chance de l’humanité ?

Chronique :

Après avoir vu le film, j’avais envie de lire le roman pour comparer et j’ai été agréablement surprise. L’adaptation s’est révélée assez fidèle, même si, comme toujours, le livre est plus riche.
La galerie de personnages est intéressante, qu’il s’agisse du héros ou des personnages secondaires, dont certains sont complexes. Nous suivons l’évolution d’Ender, assistons aux choix du colonel Graff, à ses discussions avec d’autres adultes, aux désaccords, stratégies et mises à l’épreuve qui se succèdent, tandis que le personnage principal enchaîne les défis qu’il relève les uns après les autres.
Le récit alterne entre les événements vus par Ender, par sa sœur ou son frère, et les conversations de Graff avec d’autres représentants d’instances supérieures, matérialisées par de l’italique. Pour autant, si nous en savons plus que notre jeune héros, nous ne savons pas tout, et l’auteur nous réserve des surprises, surtout à la fin.
Stratégie, identité, conscience, responsabilité, solitude sont des thèmes importants dans ce roman de science-fiction. Bien qu’il soit un garçon d’exception, Ender reste un enfant dans un rôle d’adulte, qui apprend, s’interroge, décide, assume et regrette, ce qui le rend très humain. Si humain qu’il peut comprendre leur ennemi et inversement.
Un excellent roman, qui ouvre un cycle dont j’ai bien l’intention de poursuivre la lecture 🙂

Autres tomes de la série :

2. La voix des morts
3. Xénocide
4. Les enfants de l’esprit
5. Une guerre de dons (nouvelle dans Préludes)
6. Ender : L’exil (chez l’Atalante)

le cycle d'ender 2 Le cycle d'Ender 3 Le cycle d'Ender 4 Le cycle d'Ender 5 Le cycle d'Ender 6

Le 29.07.2016

 

 

 

Publicités