La saga Vorkosigan #14

Tome 14 : Le poison du mariage

de Lois McMaster Bujold, éditions J’ai lu, 2013, ISBN 978-2-290-02933-6, 23 €. (Explications relatives à la numérotation)

L’histoire :

space opera aventures enquêtes amour empire espace machinationsLe mariage de Miles approche à grands pas et les cadeaux affluent, comme les invités, dont d’anciens compagnons d’armes, du temps où il était l’amiral Naismith. Parmi eux, le sergent Taura, mercenaire au physique impressionnant, fruit de la bio-ingénierie et dotée de capacités hors normes. Pour l’homme d’armes de Miles, Roïc, sa mission de protection s’en trouve compliquée, son univers chamboulé, jusqu’à ce que Taura mette le doigt sur un élément crucial qui pourrait bien menacer davantage que le mariage…

Chronique :

Seule nouvelle qui n’a pas été éditée dans un volume séparé auparavant (on ne la trouve que dans cette intégrale), Le poison du mariage nous raconte ce moment ô combien important entre tous pour Miles. Il s’apprête à convoler en justes noces après avoir résolu une affaire de corruption pour le compte de l’Empereur Gregor. C’est l’hiver, il neige, mais les préparatifs vont bon train, et Miles est une telle pile électrique que ses parents lui font prendre un somnifère la veille de la noce, et des calmants le jour-même ! Quand on connaît les personnages, on ne s’en étonne pas 😉
Bref, si ce n’est une angoisse légitime de la future mariée (son premier mariage n’a pas fait son bonheur, loin de là), tout semble se dérouler impeccablement, sauf que…
Dans cette courte histoire, on retrouve le personnage du sergent Taura avec plaisir, et on sourit devant l’homme d’armes Roïc qui essaie de ne pas trop enchaîner les bourdes, bien qu’il soit au demeurant très compétent. On découvre le personnage et on apprend comment il est entré au service du Lord Auditeur. Lui-même ne se sent pas vraiment à sa place, n’en tire aucune gloriole, ce qui le rend plutôt sympathique. Enfin, le mariage est l’occasion de faire revenir dans l’histoire des personnages devenus moins présents, comme les Bothari-Jesek, Illyan, Aral et Cordelia… On retrouve le style de l’auteure, son humour, et le fait de présenter les choses par le regard de Roïc est à la fois drôle et intéressant. Il semble encore chercher ses marques, et sa rencontre avec Taura, qui connaît très bien le fonctionnement de Miles, lui permet d’avoir un autre éclairage sur lui-même et sur les raisons de sa présence comme homme d’armes. On voit également son regard évoluer rapidement quant aux particularités du sergent, ce qui lui donne encore des bons points.
Bref, par ce court récit, l’auteure intègre un nouveau personnage, nous le fait apprécier, et on se doute qu’il aura un rôle non négligeable dans la suite des opérations, même si Miles reste le héros de la série. C’est une des grandes forces de Lois McMaster Bujold, camper des personnages secondaires tout aussi intéressants et importants que les vedettes de la saga.

Autres tomes de la série :

Intégrale 1 : Opération Cay, L’honneur de Cordelia (Cordelia Vorkosigan, chronique), Barrayar.
Intégrale 2 : L’apprenti-guerrier (L’apprentissage du guerrier), Les Montagnes du deuil, La stratégie Vor (Miles Vorkosigan).
Intégrale 3 : Cetaganda, Ethan d’Athos, Le labyrinthe, Les frontières de l’infini, Frères d’armes (Un clone encombrant).
Intégrale 4 : La danse du miroir, Memory.
Intégrale 5 : Komarr, Ekaterin, Le poison du mariage, Immunité diplomatique.
L’Alliance
Cryoburn (chronique)

Vorkosigan 1 Vorkosigan 2 Vorkosigan 3 Vorkosigan 4 saga Vorkosigan tome 15 science-fiction Lois McMaster Bujold space opera protection piège politique crogénie science-fiction saga Vorkosigan Lois McMaster Bujold complot enquête

Le 11.04.2016

 

Publicités