Symfonia

Tome 1 : Ouverture

de Manon Toulemont, éditions du Rocher

L’histoire :

Symfonia t.1 ouvertureDans Paris, deux tueurs en série sévissent chacun de leur côté. Si l’un brouille savamment les pistes, l’autre est interrompu dans son oeuvre et est obligé de fuir, laissant des traces derrière lui. Étrangement, Olympe, une étudiante, a perçu sa présence et plus tard, la jeune Alice devine l’existence du cadavre. Elle est pourtant loin d’imaginer la vérité. Poursuivi par la malchance et les coups du sort, le tueur ne cesse de lutter pour conserver sa liberté, traqué par la police, mais aussi par deux organisations très intéressées par ses talents.

Chronique :

Ce roman s’ouvre sur la chasse du tueur, un jeune vampire nommé Pacôme, contraint d’obéir à ses pulsions pour contenter sa faim. Mais loin d’être le personnage démoniaque ou détestable que l’on pourrait imaginer, il s’agit d’un jeune homme presque ordinaire, qui se débat pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa sœur, sans se trahir. Alice en effet ne sait rien de ses activités ou de sa nature, est elle-même en quête d’identité, et tente d’y voir plus clair dans ses propres aspirations.
Doté d’une galerie de personnages hors normes,  dont les routes se croisent par hasard, ce roman est prenant dès le début, et Pacôme est difficilement détestable tant il accumule les déboires, la malchance et les erreurs. Contrairement au siroy (sirène mâle, l’autre tueur), il reste très humain et on compatirait presque à sa situation intenable. La psychologie des personnages est bien rendue, facilement compréhensible. L’intrigue déroule son fil de manière fluide et on se surprend à ne pas avoir envie de lâcher le livre avant d’être arrivé à la fin.
La mention d’un château/école au coeur de Brocéliande, destiné aux jeunes gens pourvus de dons paranormaux, ne peut empêcher de faire songer à Harry Potter, mais la ressemblance s’arrête là. Toute l’histoire se déroule dans le Paris d’aujourd’hui et à la fin du tome 1, on ne sait pas vraiment à quoi ressemble cette école ni celle du Dragon rouge. Elles sont sans doute à découvrir dans le tome 2.
En bref, un roman qui se lit bien, qui vous emporte et dont je suis curieuse de connaître la suite.

Tome 2 : L’orchestre de l’Atome

symfonia,-tome-2---l-orchestre-de-l-atome-

01.06.2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s