Stray dog #5

Tome 5

de VanRah, éditions Glénat, 2019, ISBN 978-2-344-03434-7, 9.15 €

L’histoire :

Alors que les chimères envahissent la ville et que le BIRD essuie de terribles pertes, Tarot laisse le champ libre à sa part sombre, surnommée Black, pour protéger les survivants et notamment son Kihei, Anna, menacée par les monstres. En ville, Aki se retrouve face au démon de Toru, La Bête du Gévaudan, que plus rien ne retient. Le jeune lycan rouge qui a provoqué son apparition est largement surclassé, ce qui place Aki face à un danger qu’elle ne peut affronter seule. Ce n’est que grâce à l’intervention d’un Syaran qu’elle recule l’échéance, mais pour combien de temps…?

Chronique :

Avec une couverture tout aussi belle que la précédente, mais moins empreinte de douceur, ce 5e volume annonce bien la couleur par ses tons flamboyants et le bleu glacial qui accompagne le félin rugissant. L’antagonisme est là et renvoie à ce qui se passe dans le livre.
Voici un tome qui navigue entre situation présente et réminiscences d’Iruu, le jeune Syaran qui accompagne Anna et ses collègues. Les souvenirs sont un moyen pour l’autrice de nous livrer des informations importantes, lesquelles ont un rôle à jouer dans le dénouement d’une partie du problème. Toutefois, je dois avouer que j’ai eu du mal à suivre au début. Est-ce parce que je n’avais pas relu le tome précédent depuis sa sortie ? Sans doute ! J’ai eu un peu de mal à raccrocher les wagons et il m’a fallu plusieurs pages pour me souvenir que Tarot avait entrepris de se libérer de ses scellées pour se battre. De là, j’ai compris que Black et lui n’étaient qu’une seule et même personne. Donc, j’ai un peu pataugé au début de ma lecture, mais j’ai apprécié que l’on nous offre un autre regard sur la situation, celui d’Iruu, qui connaît Tarot depuis qu’il est arrivé au BIRD. Il a également connu Kirah, une légende visiblement parmi les alphas rouges, et qui constitue un point de comparaison constant pour estimer la puissance des uns et des autres.
Ainsi, nous découvrons que Tarot lui a donné beaucoup de fil à retordre, et que Toru semble aussi puissant que lui, voire peut-être même plus… De nouvelles informations sur le fléau viennent compléter celles du tome précédent, et elles sont déterminantes.
On pourrait dire que ce 5e tome met un nouveau personnage en avant, Iruu, car presque tout nous est raconté de son point de vue et il se montre très actif dans le dernier chapitre. Il permet un retournement de situation car il n’oublie pas de réfléchir, ne pouvant pas compter sur une force de frappe capable de résister à la Bête.
Bref, ce nouveau tome nous montre le vrai visage d’un Tarot déchaîné, et nous fait connaître mieux un personnage secondaire qui arrive sur le devant de la scène, autant par ses souvenirs que par ses actes. On mesure ainsi toute son évolution, qui ne fait sans doute que commencer. On ne s’ennuie pas, et si un gros problème se trouve réglé à la fin de ce tome, tout n’est pas revenu à la normale, loin de là ! Vivement la suite ! 🙂

Autres titres de la série :

Tome 1 (chronique)
Tome 2 (chronique)
Tome 3 (chronique)
Tome 4 (chronique)

Stray Dog tome 1 lycans loup-garou Gévaudan police créatures maître pouvoirs domination protection loup-garou monstres tueur en série alpha brigade protection magie

Et dans le même univers, mais antérieure chronologiquement à cette série, la série MortiCian, de la même autrice.

Tome 1 (chronique)

 

Le 22.07.2019

Publicités