Octavie d’Urville #1

Tome 1 : Sous l’ombre du vampire

par Esther Brassac, éditions du Chat Noir, 2017, ISBN 978-2-3756-8040-7, 5.99 € en e-book et ISBN 978-2-37568-035-3, 19.90 € en version papier.

L’histoire :

Octavie est une jeune fée fantôme qui travaille dans une boutique d’ésotérisme. Son patron est un vampire au caractère de cochon, mais elle lui est entièrement dévouée et le considère comme un ami. Aussi, lorsqu’il se met à lui faire des cachotteries, à lui interdire d’ouvrir un certain colis et qu’elle surprend ce qui ressemble beaucoup à un plan pour un cambriolage, elle s’inquiète. D’ailleurs, il ne tarde pas à disparaître, avec pour seule consigne de continuer à tenir la boutique. Soucieuse, Octavie décide de mener l’enquête pour lui venir en aide…

Chronique :

Voici un roman qui me tentait depuis un moment déjà, sa quatrième de couverture laissant entendre une bonne dose d’humour, avec des personnages hauts en couleur. Et c’est exactement le cas ! J’ai passé un excellent moment avec Octavie, dont le ton ironique, la dérision et l’humour sont des plus savoureux. On ne s’ennuie pas, on sourit, voire on rit, et les situations se révèlent parfois cocasses.
En lisant la quatrième de couverture, ma première question a été : qu’est-ce qu’une fée fantôme ? Le livre m’a assez vite apporté la réponse, que je vous laisse découvrir 😉 Notre jeune fée est affublée de compagnons d’aventures particuliers, comme sa meilleure amie Gloria, fée fantôme elle aussi, Clyde, l’amoureux démon de Swann, son vampire de patron, Sacrebleu, son chat sorcier et Giacomo, malheureux fantôme coincé dans la cave de la boutique par une malédiction. À ceux-là s’ajoutent des nouveaux venus, comme James sur lequel Octavie craque complètement, la nouvelle voisine, une naïade prénommée Belle et des personnages peu recommandables.
Tous évoluent dans notre monde moderne, en Angleterre, les Supras (créatures surnaturelles) intégrés bon an mal an au monde des humains. L’histoire se met en place avec les cachotteries de Swann, qu’Octavie sent perturbé et soucieux. Comme il ne veut rien lui dire et qu’il finit par disparaître, Octavie se met à enquêter, aidée par Gloria et Clyde. Or, il s’avère rapidement que ceux avec lesquels Swann est aux prises ne sont pas des enfants de chœur, et les trois apprentis détectives risquent leur vie à plusieurs reprises.
J’ai beaucoup apprécié l’originalité des personnages, chacun ayant un caractère bien défini et une particularité avec laquelle il doit composer. Gloria et Octavie se font des complexes diamétralement opposés (l’une trop maigre, l’autre ronde), Clyde relève de psychiatrie et Swann voit des excroissances colorées se former sur son visage en fonction de son humeur. Certains objets également, enchantés, forment un décor pittoresque, comme la comtoise parlante et le meuble majordome. À cela s’ajoutent plein de petits détails qui rendent l’univers créé par l’autrice singulier et attachant.
Quant à l’histoire, elle conserve longtemps son mystère. Une fois que nous savons dans quoi s’est lancé Swann, tout n’est pas fini pour autant car il lui reste à réaliser son objectif, et ensuite à bouleverser les choses. Les créatures de légende sont nombreuses, elles souffrent, et elles entendent y remédier. Tout un programme qui ne fait que s’amorcer et dont les deux autres tomes déroulent certainement le thème.
Bref, toujours est-il que l’on passe un agréable moment avec Octavie et ses amis, on rigole, on se détend, on se divertit, et une fois le livre fini, on se demande bien de quelle manière tout ce petit monde va réaliser ses projets ! Un plaisir 🙂

Autres titres de la série :

Tome 2 : Le syndrome de la Malemort (chronique)
Tome 3 : La porte des ténèbres (chronique)

À noter : une intégrale est en préparation.

Le 27.03.2020