Magie ex libris #1

Tome 1 : Le bibliomancien

de Jim C. Hines, éditions L’Atalante, 2016, ISBN 978-2-84172-758-2, 21.90 €

L’histoire :

magie livres vampires vengeance mystère disparition Catalogueur dans une petite bibliothèque de province, Isaac Vainio cache un don particulier qu’il n’a théoriquement plus le droit d’utiliser. Il est bibliomancien et peut tirer des livres n’importe quel objet pour les matérialiser dans le monde réel. Mis au placard à la suite d’une mission qui a mal tourné, il va pourtant devoir renouer avec le terrain lorsque sa vie est menacée, ainsi que l’organisation pour laquelle il travaille, et que se profile une guerre contre les vampires. Or, cette dernière ne pourrait que mettre en lumière l’existence de ceux-ci, ainsi que celle d’autres créatures soigneusement cachées au grand public, lançant alors une gigantesque chasse aux sorcières…

Chronique :

Voici un roman d’urban fantasy qui est un régal pour les fans des littératures de l’imaginaire. Voilà longtemps que je ne m’étais pas fait autant plaisir avec un livre qui allie humour et références à foison. Extrêmement bien ficelé, intelligent, il fait de l’intertextualité son maître-mot, tout en proposant une intrigue qui tient très bien la route. Elle est menée sur les chapeaux de roues, les rebondissements sont nombreux, et on ne cesse d’être surpris par les décisions du personnage et les retournements de situation. Pas moyen de deviner à l’avance ce qui va se passer, et c’est un vrai bonheur !
Quant aux textes évoqués, ils sont si nombreux que je ne pourrais pas tous les citer : La saga Vorkosigan, l’Odyssée, Feed, La communauté du sud, Twilight, Anita Blake, Star wars, Doctor Who, Le Seigneur des Anneaux, Le Silence des agneaux, Sherlock Holmes, James Bond, Conan, Dracula… sans parler de quelques personnages historiques qui apparaissent dans le récit. On guette les références en cours de lecture, et on joue aux devinettes pour voir si on va les reconnaître. Si ce n’est pas le cas, cela peut susciter la curiosité et pousser à les lire, qui sait ? 🙂
Côté personnages, ils sont à la fois complexes et attachants. Isaac ne ressemble pas à un héros, c’est plutôt Lena qui correspondrait à la description, mais il est malin et sait utiliser son don aussi bien que ses neurones. Quant à Titache, voici une trouvaille qui met du piment dans le récit et pour laquelle on se prend d’affection.
Petit détail qui plaira sans doute aux bibliothécaires, Isaac met en lumière la spécificité d’un métier que l’on croit souvent simple et peu spécialisé. On en a une belle démonstration dans le roman et la scène de recherche d’information m’a fait sourire en rendant justice au métier.
Bref, voici un roman original, plein d’imagination, que j’ai eu du mal à lâcher. Si le début est assez calme, ensuite, c’est le feu d’artifices ! De quoi passer un excellent moment… et augmenter sa pile à lire pour peu que certaines références vous donne envie de vous lancer 😉 Coup de cœur !

Autre titre de la série :

Tome 2 : Lecteurs nés (chronique)
Tome 3 : Sur épreuves (chronique)

Le 15.05.2018