M.O.N.S.T.R.E. #2

Tome 2 : Larme de sirène

de Hervé Jubert, autoédition, 2016, ISBN 979-10-95841-00-5, intégrale à 14 € (7 tomes).

L’histoire :

créatures, légendes, jeu informatique, amitié, aventures, littérature jeunesse, littératures de l'imaginaire, mythologieLorsque Argus, la flotte de satellites lancée par son père, repère une nouvelle chimère, Milo part en douce avec Émile sans rien expliquer. L’ayant ramenée avec eux, les adolescents vont devoir assurer sa survie. Mais une découverte capitale de Dickens pourrait bien tout bouleverser, non seulement la sécurité de la chimère, mais aussi celle de Milo et de ses amis, car le chasseur est impitoyable et il n’hésitera pas à se débarrasser des gêneurs pour atteindre son objectif…

Chronique :

Voici un deuxième tome plus nerveux que le premier, qui mettait en place le cadre et les personnages, que je me suis surprise à dévorer malgré les problèmes de police évoqués dans la chronique précédente. Très rythmé par l’alternance des lieux dans le récit et les aventures des différents membres du groupe, nous sommes entraînés sur les traces des héros dans différents coins du monde, certains pour le moins exotiques.
Les interactions entre les adolescents évoluent, les personnages sont bien campés, tandis que l’intrigue se dévoile par petits bouts au sujet du chasseur et de ses actes. Surtout, il y a un retournement que je n’éventerai pas, si bien que l’on se demande si le groupe ne va pas imploser et comment nos héros vont gérer le problème. Nous en apprenons également un peu plus sur Onde, en même temps que sa relation avec Milo se transforme.
Bref, un excellent deuxième volet, accrocheur, solide, qui se termine de manière à nous donner envie d’enchaîner directement sur le tome 3 !

Autres tomes de la série :

Tome 1 : Cœur de harpie (chronique)
Tome 3 : Rêve de hyène (chronique)
Tome 4 : Rire de satyre (chronique)
Tome 5 : Souffle de centaure (chronique)
Tome 6 : Sang de gorgone (chronique)
Tome 7 : Homo wendigo (chronique)

À noter :
Une partie des tomes a été éditée chez Rageot.

Le 17.06.2016