Les Rumeurs d’Issar #2

Tome 2 : Le jugement des sabliers

de Marie Caillet, autoédition, 2019, ISBN 979-10-359-0126-4, 15 €

L’histoire :

Alors qu’Edjan et Kez espèrent rencontrer la Maison grâce à Shaëll et leur dernière mission, un envoyé signifie à cette dernière une forme de mise au placard pour avoir bousculé les plans de leur chef. Pour cela, il l’envoie en Ab’Kir, avec pour but de s’approcher de la reine, dans l’espoir de la rallier à leur cause. Toutefois, cela a tout l’air d’une mission suicide, car le Scorpion veille et peut se montrer particulièrement cruel. Il va donc leur falloir redoubler de ruse, d’autant plus que la toute jeune Cancer ainsi que le nouveau Lion sont envoyés également auprès de la reine…

Chronique :

Avec ce deuxième tome, nous retrouvons le duo Ange et Gardien d’Edjan et Kez, en compagnie de l’explosive Shaëll. Cette fois, il n’est plus question de talismans et de disparitions, mais clairement de politique et de jeux d’alliance. Dévouée à la Maison malgré sa remontrance, Shaëll entend bien réussir sa mission, voire la dépasser, tandis qu’Edjan et Kez l’accompagnent pour lui apporter leur aide.
Si dans un premier temps, les choses ont l’air mal engagées, le trio ne manque pas de ressource et d’imagination. Par ailleurs, les Rumeurs sont des armes à leur manière, et si Shaëll décide de s’en servir, il ne faut pas oublier qu’elles sont à double tranchant.
Nous découvrons ainsi un nouveau royaume, de nouveaux représentants du Palais, et le fonctionnement de ce dernier apparaît plutôt comme une broyeuse que comme un lieu d’épanouissement personnel. Chanis profite de son répit dans ces lieux pour en apprendre plus sur son Ange et elle, avant de se retrouver à nouveau propulsée vers les hautes sphères politiques, en concurrence directe avec le nouveau Lion.
Comme pour le premier tome, j’ai beaucoup apprécié celui-ci, peut-être même plus, car la relation entre Edjan et Kez est un peu plus apaisée, et il y a un réel plaisir à retrouver certains personnages du tome 1 pour découvrir comment ils évoluent. De même, tapis volants, charmes, djinns et sable enchanté concourent à l’atmosphère de conte des Mille et une nuits de cet univers.
Le royaume d’Ab’Kir se révèle exotique, dépaysant, y compris dans ses traditions, et sa justice a quelque chose d’hypocrite et d’expéditif. Ce n’en est qu’un simulacre. Cela instaure donc une ambiance de danger en suspens pour nos trois héros, tandis que la situation semble rapidement leur échapper.
L’intrigue est complexe, solide, et on se demande à plusieurs reprises quels ressorts l’autrice va utiliser pour que ses personnages puissent rebondir. Nécessité et inventivité sont donc liées, et la tension dramatique va crescendo tout au long du roman. La scène dans l’arène est particulièrement haletante !
Bref, j’ai dévoré ce deuxième tome en quelques heures, j’ai passé un très agréable moment à sa lecture, et j’ai beaucoup apprécié la réflexion proposée à la fois par Chanis et Shaëll concernant les rapports entre les Anges et les Gardiens, l’exemple et le contre-exemple que sont le Cancer et le Lion. J’ai hâte de lire le tome 3 !

Autres tomes de la série :

Tome 1 : Le Talisman perdu (chronique)

signes Zodiaque magie pouvoirs talisman djinns tapis volant

Le 10.12.2019