Les Rumeurs d’Issar #1

Tome 1 : Le Talisman perdu

de Marie Caillet, éditions Hachette, 2017, ISBN 978-2-0139-1818-3, 17 €

L’histoire :

signes Zodiaque magie pouvoirs talisman djinns tapis volantEdjan est un jeune réparateur de tapis volants de seize ans. Maladroit, timide, il cohabite malgré lui avec Kez, son associé au caractère épouvantable. Bien qu’ayant reçu son talisman un an plus tôt, Edjan ne maîtrise absolument pas sa magie, qui se dérobe. Alors qu’il tente d’aller de l’avant, il assiste à un vol à haut risque et se retrouve face à une Haute Voleuse à peine plus âgée que lui, mais déterminée. Devenant son apprenti un peu par hasard, il se retrouve embringué dans une enquête périlleuse qui va le mettre à rude épreuve et lui faire côtoyer les puissants malgré lui…

Chronique :

Voici l’un des romans qui a fait le voyage de retour des Halliennales avec moi, assorti d’une belle dédicace, et je ne regrette pas de m’être laissée tenter. La couverture est magnifique, elle pose le décor, et je dois avouer que c’est elle qui m’a attiré l’œil au départ, avant que la quatrième de couverture ne finisse d’attiser ma curiosité. Dépaysant juste ce qu’il faut, ce livre nous plonge dans un univers qui unit harmonieusement signes du zodiaque et contes des mille et une nuits. Djinns, tapis volants, chaleur, sable… Différents ingrédients nous ramènent vers ces histoires orientales, tandis qu’une magie différente, liée au zodiaque, se manifeste par l’intermédiaire d’un talisman offert à tous les adolescents de quinze ans. Cette magie est liée à un signe pour chacun, mais également à un élément, et permet des manifestations diverses selon leur influence.
Edjan a reçu son talisman, mais il ne sait pas s’en servir et désespère un jour d’utiliser la magie. À force de le voir évoluer dans le roman et de le voir accumuler les erreurs, les échecs et les tentatives ratées, on en vient nous aussi à désespérer de le voir progresser un jour. D’ailleurs, il fait preuve d’une certaine ténacité, parfois réveillée par Kez ou Shaëlle, qui ne l’épargnent pas. L’un comme l’autre le secouent, avec un mélange d’affection et d’irritation.
Le roman est bien construit, on suit les péripéties de nos personnages avec plaisir, et l’enquête, qui se double d’une intrigue politique, n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Les fausses pistes trompent tout le monde, et ce n’est que pratiquement à la fin que la vérité se dévoile. Les Anges-Gardiens sont assez terribles, pas du tout sympathiques, et Edjan tranche dans le décor.
Le tout est imaginatif et j’ai beaucoup apprécié la manière de réutiliser des éléments de contes orientaux. Le sable enchanté des Rumeurs m’a bien plu, je l’ai trouvé original, de même que la manière de concevoir et de traiter les tapis volants un peu comme s’ils étaient des êtres vivants, plus que des moyens de transport, avec leurs runes. Les Trappes sont intrigantes, tandis qu’on ne peut pas passer à côté des djinns évidemment. Autre élément qui titille ma curiosité, la naissance des Anges-Gardiens et le passage de diable à son contraire. J’espère que l’on en apprendra davantage par la suite.
Bref, il s’agit d’un premier tome qui se lit avec plaisir, même si parfois on aurait envie de secouer Edjan, l’univers est plaisant, l’intrigue bien menée, et on passe un très bon moment avec ce livre entre les mains. Je suis curieuse de lire la suite 🙂

Le 21.01.2019