Les Maîtres inquisiteurs #3

Tome 3 : Nikolaï

de Jean-Luc Istin, Augustin Popescu, Élodie Jacquemoire et Digikore Studios, éditions Soleil, 2018, ISBN 978-2-3020-04777-8, 14.95 €

L’histoire :

Alors que le grand pèlerinage vers la source du fleuve Ygdril se prépare, le Maître inquisiteur Nikolaï est amené auprès du corps d’un serviteur du dragon bleu. Afin d’en apprendre plus, il décide de se joindre au pèlerinage, pendant lequel trois clans convoient trois artefacts gorgés de magie vers le dragon bleu, afin que celui-ci fasse de nouveau couler le fleuve. Malheureusement, durant le voyage des meurtres sont commis sur les gardiens des reliques, provoquant des tensions qui risquent de dégénérer. Nikolaï entrevoit alors le dessein qui se cache derrière ces manœuvres et tente de les enrayer…

Chronique :

Avec ce troisième volet, nous découvrons un nouveau personnage de Maître inquisiteur, Nikolaï, qui a la particularité d’être aveugle. Son pouvoir est de manier le feu, mais lorsque la guerre faisait rage, il était infiniment plus puissant. Son enquête commence de manière impromptue, personne ne l’a missionné pour la mener, mais il perçoit rapidement qu’elle n’est pas ordinaire et cache un plan aux visées de grande ampleur. Le lien entre la puissance de la magie et la guerre est clairement établi, tandis que nous est présenté une nouvelle contrée, avec sa légende principale et la foi qui en découle, donnant lieu au pèlerinage.
Dans ce tome, l’univers spirituel, mystique, est très présent, et met en présence des personnages qui ont réellement la foi, et le Maître inquisiteur très sceptique, car il sait d’où provient la magie et à quoi elle est liée. Malgré tout, même lui finit par être surpris et en apprendre davantage sur le sujet, malgré son âge et son expérience.
Avec ce tome, le lien est clairement fait avec les affaires précédentes, les Maîtres inquisiteurs précédents et les suivants dans la série, mettant en lumière une machination au but à la fois destructeur et égoïste. Des éléments de l’Ordre sont impliqués, et la clairvoyance de Nikolaï lui fait comprendre qu’il doit rencontrer certains de ses collègues pour tenter d’éliminer la menace. L’enquête joue ainsi sur deux niveaux, stopper l’assassin, et démanteler le complot auquel il appartient. L’intrigue se montre dès lors très prenante, le personnage de Nikolaï captivant, et on ne lâche pas le tome jusqu’à la fin.
Bref, ce troisième volet est très bien construit, se lit avec plaisir, et si le mystère se décante, on a envie d’enchaîner avec la suite pour savoir comment vont tourner les choses 🙂

Autres titres de la série :

Tome 1 : Obeyron (chronique)
Tome 2 : Sasmaël (chronique)
Tome 4 : Mihaël
Tome 5 : Aronn
Tome 6 : À la lumière du chaos
Tome 7 : Orlias
Tome 8 : Synillia
Tome 9 : Bakaël
Tome 10 : Habner
Tome 11 : Zakariel
Tome 12 : De l’obscurantisme

magie piège meurtres vengeance justice manigances manipulation corruption 

Le 15.11.2019