Les limbes de ton esprit #1

Tome 1 : L’Émeraude de Lucifer

de Laetitia Reynders, Gil éditions, 2017, ISBN 978-2-9307-7011-6, 15 €

L’histoire :

Laurie est une jeune femme qui profite de la vie et qui ne veut aucun engagement. Dotée de la capacité de retrouver des personnes disparues à partir d’un objet, son don semble pris de folie après avoir touché l’arme de service de son ami Olivier Urbis, commandant de gendarmerie. Confrontée à des énigmes de plus en plus nombreuses, tandis que quelqu’un semble s’en prendre à ceux qui lui sont chers, elle se retrouve ballotée par son pouvoir entre réalité, visions et limbes, sans avoir le moindre contrôle. Qui est cette personne qui paraît déterminée à lui nuire ? Et pourquoi un ange déchu lui apparaît dans les limbes ?

Chronique :

Voici un autre de mes livres achetés aux Halliennales. Je l’ai lu assez rapidement, intriguée par l’histoire et voulant savoir ce qui allait arriver au personnage, Laurie, jeune femme refusant toute attache sentimentale hormis l’amitié.
Pourtant, ce personnage ne m’a pas parlé du tout. Son mode de fonctionnement m’a donné l’impression qu’elle était incomplète, qu’il lui manquait quelque chose, et que son empathie était plutôt limitée tant elle se protège. À certains égards, je pense que la chose a été voulue par l’autrice, car alors que tout commence à se décanter, Laurie dit elle-même qu’il lui manquait quelque chose pour se sentir entière… D’ailleurs, j’ai trouvé intéressant de proposer un personnage féminin aux antipodes des comportements socialement attendus pour les femmes, lui accordant une liberté généralement bien acceptée et reconnue pour les hommes, mais pas pour leurs homologues féminines.
Malgré tout, c’est un personnage dont je suis restée à distance, si bien que sans une intrigue solide et très emberlificotée, je n’aurais peut-être pas poursuivi ma lecture. Il faut dire que le suspense est constant, et que la construction du récit fait que nous sommes tout autant ballotés par les événements que les protagonistes. Personne ne comprend ce qui se passe, en dehors du méchant, et il faut du temps avant de mesurer réellement toute la dose de manipulation dont les uns et les autres ont fait l’objet.
Certaines petites choses m’ont fait douter côté vraisemblance, et il y a quelques coquilles qui traînent, toutefois globalement, le récit est bien construit et avance inexorablement, avec cette espèce de compte à rebours des proches pris pour cible.
Le basculement de plus en plus fréquent de notre univers très quotidien aux limbes, qui ont parfois un aspect onirique, ajoute à la désorientation, et donne du rythme à l’histoire sans vraiment nous dévoiler de quoi il retourne.
Bref, ce premier tome s’est révélé intrigant, et malgré un personnage que je n’ai pas vraiment apprécié, j’ai passé un bon moment avec lui.

Autre titre de la série :

Tome 2 : L’Obsidienne de Cassiel

Le 06.02.2019

Publicités