Les Guerriers de l’éternité #1

Tome 1 : Le Dernier Gardien des rêves

de John C. Wright, éditions Calmann-Lévy, 2005, ISBN 978-2-7021-3618-8, 20.80 €

L’histoire :

rêves féerie merveilleux monstres magie peur cauchemars géants bataille Bien MalGalen fait partie de la famille Waylock, Gardiens des rêves de génération en génération dans le Bastion de l’Éternité. Situé dans le monde moderne, il est à la frontière entre rêve et réalité. Persuadé qu’une invasion des forces du Mal est imminente, Galen part à la recherche d’informations dans le monde onirique, mettant sa vie en danger. Pendant ce temps, des événements dont il n’imagine pas les répercussions se déroulent dans la réalité, risquant de le priver de toute possibilité de retour…

Chronique :

Dans ce livre, l’auteur fait preuve d’une imagination riche, débordante, comme les références, et tisse un récit très bien construit pour lequel chaque pièce se met en place petit à petit, nous laissant entrevoir le canevas général. Les personnages sont intéressants, originaux chacun à leur manière, avec leurs forces et leurs faiblesses, et le merveilleux semble flirter constamment avec la réalité.
Toutefois, que le démarrage est bavard ! J’ai failli abandonner le livre au bout du premier quart tant il était lent à se mettre en route. De plus, les très nombreuses et longues descriptions donnent envie de sauter des pages ou de lire en diagonale. C’est dommage, car la suite est vraiment solide, mais il a fallu s’accrocher avant d’y arriver. Cela peut décourager des lecteurs alors que le récit est de qualité. Il pioche dans diverses mythologies et bâtit un tout cohérent au point que cela semble tout à fait accordé ensemble. De même, le jeu entre magie et modernité est bien mené, si bien que l’on pourrait croire flirter avec le fantastique par moment.
Bref, il est bien dommage que le premier quart du livre soit si lent, car il ne donne pas envie de lire la suite, alors qu’il s’agit d’une fantasy riche, onirique et très originale.

Autre tome du diptyque :

2. Les brumes d’Achéron

Le 30.05.2017