Les épées de glace #1

Tome 1 : Le sang sur la lame

par Olivier Gay, éditions Milady, 2017, 978-2-8112-1906-2, 7.90 €

L’histoire :

fantasy vengeance légende politique empire Alors qu’ils se sont lié d’amitié avec Déria, Shani, jeune servante, et Mahlin, garde au palais impérial, apprennent que la jeune femme a été assassinée. Tandis que le pouvoir en place tente de masquer à son père ce qui lui est arrivé, les deux jeunes gens décident de partir l’en informer, notamment parce qu’ils craignent également pour leur vie. Il serait facile de les faire taire définitivement pour s’assurer de leur silence. Toutefois, lorsqu’ils parviennent dans la baronnie de Froideval, l’identité du père de la jeune femme ranime leurs terreurs d’enfance. L’homme est une légende, mais de celles qui font trembler et sa sauvagerie n’a pas été adoucie par le temps. Lorsqu’il apprend le sort de sa fille, il réagit comme il l’a toujours fait et le sang commence à couler…

Chronique :

Voici un roman qui met en scène une enquête doublée d’une vengeance, ainsi que plusieurs traques dont les chemins se croisent avec les personnages. L’auteur nous offre dans un premier temps deux personnages principaux, lesquels finissent rapidement par être éclipsés par un troisième, le baron de Froideval. Charismatique, dangereux, incontrôlable, ce dernier a marqué les esprits et ne s’embarrasse que peu des contraintes de la société. Présenté comme une force élémentaire, primale, il semble impossible à abattre ou à arrêter. Nous le découvrons par les yeux de Shani et Mahlin, et c’est donc par leur regard que le nôtre est porté à évoluer.
D’ailleurs, l’évolution de ces mêmes personnages, surtout pour la jeune servante, se révèle à nous essentiellement par la manière dont elle observe ceux qui les entourent. Au contact de Déria, puis de l’imposante Dareen, sans oublier le baron Froideval, elle s’émancipe peu à peu, prend de l’assurance et découvre la liberté. De soumise, elle se met à se rebiffer et à se défendre… Mahlin n’évolue pas de manière aussi radicale, même si lui aussi se trouve affecté par la proximité des Froideval.
Le roman est habile, mélange de politique, d’affaires familiales et de vendetta, de vieilles rancœurs et rancunes, tandis que les différents protagonistes voient leurs yeux se dessiller sur leur propre statut ou la réalité de leur position. Ils croient maîtriser une situation ou leur vie, et le baron Froideval bouleverse tout, change la donne, véritable légende ambulante capable de surpasser sa propre légende.
Bref, alors même que le personnage n’est pas des plus sympathiques, on se prend à le suivre, à vouloir qu’il parvienne à atteindre son but car il est juste, et ce d’autant plus que ses ennemis sont venimeux au possible. On ne décroche pas, et le tome se termine de telle manière qu’on ne souhaite qu’une chose, connaître la suite !

Autre tome de la série :

2. Le châtiment de l’empire (chronique)

fantasy vengeance empire politique

Le 01.12.2017

Publicités