Chroniques du Nécromancien #1

Tome 1 : L’Invocateur

de Gail Z. Martin, éditions Milady

L’histoire :

Chroniques du Nécromancien 1Martris Drayke, fils du roi Bricen, voit sa vie basculer le jour où son aîné, Jared, assassine leur père pour s’emparer du trône. Contraint de fuir, Tris découvre en chemin que son don pour communiquer avec les fantômes est bien plus qu’il ne croit. Il est un Invocateur, le seul capable d’appeler les fantômes à lui ou de les renvoyer. Le jeune homme se lance dans une quête qui doit lui permettre de maîtriser ses pouvoirs et de trouver des alliés, car ils sont la clé pour libérer le royaume de l’influence néfaste de son frère. Derrière l’usurpateur se cache le véritable danger, Foor Arontala, sorcier épris de pouvoir, prêt à tout pour réveiller les plus sombres des créatures, et que seul un Invocateur peut arrêter.

Chronique :

Voilà un livre de fantasy pure. Trahison, meurtres, magie, divinités intervenant dans les affaires humaines, princesse, guérisseuse, guerriers, hors-la-loi, marchands, conteur, créatures horrifiques, spectres, arme magique… Autant d’ingrédients que l’on retrouve dans un certain nombre de récits du genre. Il y a d’ailleurs une scène qui n’est pas sans rappeler Le Seigneur des Anneaux et qui constitue peut-être un clin d’œil ou un hommage à Tolkien.
Toujours est-il que dans ce premier tome, on suit la fuite de Tris et on découvre avec lui l’étendue de ses pouvoirs. Loin de la vie confortable et protégée qu’il menait jusqu’ici, il apprend à la dure ce qu’est le quotidien de bien des gens, et combien il devient vital pour lui non seulement de maîtriser ses aptitudes, mais également de savoir se battre pour de bon. De son côté, la princesse Kiara suit à peu près le même chemin, à la différence que pour le combat, elle est bien mieux armée que lui. On connaît rapidement le but et la destination du voyage, donc il ne faut pas attendre de surprises de ce côté-là, mais s’intéresser plutôt aux étapes et au déroulement.
Le récit est fluide, agréable à lire et se suit bien, tandis que la trame est claire. L’univers décrit par l’auteure est cohérent et la fête de Revenante n’est pas sans rappeler certaines fêtes religieuses dédiées aux morts en diverses parties du monde. Avoir choisi que les fantômes soient une réalité pour les habitants des Royaumes de l’Hiver et qu’ils puissent entrer en interaction avec eux donne plus de consistance au monde dans lequel évoluent les personnages. Les morts sont une force au même titre que les vivants, et ils ne sont pas à négliger. Ainsi, les pouvoirs et les responsabilités d’un nécromancien sont à traiter de la même manière.
Bref, ce roman se lit bien, l’histoire se tient et une fois commencée, on a envie de la poursuivre jusqu’au bout. En revanche, si vous aimez les rebondissements imprévisibles et que le récit vous surprenne dans son déroulement, vous risquez d’être déçus, car il est de facture très classique. À noter : de nombreuses coquilles parsèment le texte.

Les autres tomes de la série :

2. Le roi de sang (chronique)
3. Havre Sombre (chronique)
4. L’Élu de la Dame noire

Chroniques du Nécromancien 2 Chroniques du Nécromancien 3 Chroniques du Nécromancien tome 4 : L'Élu de la Dame noire

04.09.2015