Chroniques du Nécromancien #2

Tome 2 : Le roi de sang

de Gail Z. Martin, éditions Milady, 2014, ISBN 978-2-8112-1218-6, 9.20 €

L’histoire :

fantasy nécromancien roi révolte usurpateur meurtres magie don poison vampiresAlors qu’il a trouvé refuge dans le royaume de Principauté, Tris est tout à fait conscient qu’il lui faut s’entraîner et se former pour espérer vaincre son frère et le sorcier Arontala. Pour cela, il se rend dans une forteresse de la Consœurie, l’ordre de sorcières auquel appartenait sa grand-mère. À force d’épreuves et d’exercices, ses talents grandissent, tandis que les nouvelles de Margolan ne cessent de faire état d’exactions de plus en plus terribles. Grâce à ses amis, aux morts et aux non-morts, la résistance et la révolte s’organisent…

Chronique :

Avec ce tome 2, l’auteure confirme les grandes lignes qu’elle avait tracées dans le 1 et les étoffe. La place des morts, des esprits et des vayash moru (vampires) dans la société se développe, créant un maillage entre les vivants et les défunts qui les unit étroitement. Malgré leur décès, les revenants veillent toujours sur les leurs, ils ne cessent pas d’appartenir à une famille et c’est là que le rôle de Tris est si précieux, car il constitue un pont, qui permet le dialogue. Aussi ne fait-il vraiment pas bon mettre les morts en colère, car par son entremise, ils peuvent décider d’agir dans le monde des vivants. Nous en avions déjà eu un aperçu dans le tome 1 avec l’épisode la Ruune Videya, mais ici le phénomène prend de l’ampleur. Personnellement, j’ai beaucoup aimé cette idée de familles que la mort ne sépare pas définitivement
Par ailleurs, les choses se mettent peu à peu en place et chaque pièce du puzzle s’ajoute au moment voulu pour rapprocher les personnages de leur quête finale. Là encore, les alliés parmi les puissants qui soutiennent Tris, sont bien souvent plus ou moins concernés par des liens familiaux avec ses amis, de sorte que le thème de la famille est décliné de différentes manières et semble particulièrement important pour l’auteure.
En revanche, on peut regretter une légère surabondance de témoignages des exactions de Jared, surtout vers la fin du roman, car celles-ci sont déjà bien décrites et mentionnées auparavant, de sorte qu’elles paraissent redondantes lorsque Tris approche de Shekerishet. De même, on nous dit un peu trop souvent qu’il ne croit pas vraiment s’en sortir, et on devine une partie de ce qui va se passer au cours de l’affrontement final. Toutefois le récit est agréable et on se laisse porter.
Bref, je crois que j’ai encore plus apprécié ce deuxième volet que le premier, notamment pour sa sensibilité et son humanité dans les analyses des caractères des personnages, des réactions et des émotions. Une série que je vais poursuivre !

Autres tomes de la série :

1. L’Invocateur (chronique)
3. Havre Sombre (chronique)
4. L’Élu de la Dame noire (chronique)

Chroniques du Nécromancien 1 Chroniques du Nécromancien 3 Chroniques du Nécromancien tome 4 : L'Élu de la Dame noire

Le 27.01.2017