Les chroniques de l’Étrange #3

Tome 3 : Les Gardiens célestes

de Romain d’Huissier, éditions Critic, 2018, ISBN 978-2-37579-015-1, 25 €

L’histoire :

magie, Hong-Kong, dieux, déesses, venins, surnaturel, maître, disciple, exorcistes, religieux, protection, alliés, amis, amour, lutte, informatique, alchimie, surnoms, ciel, terre, analogieRejoint par son premier maître, Johnny reprend peu à peu confiance en lui après sa déroute devant Anthony Chau et les Cinq Venins. Conscients qu’ils ne peuvent les laisser mener leurs plans à bien, les deux hommes cherchent des alliés. Pour cela, ils se tournent vers la triade du Dragon florissant, malmenée par les derniers événements, et vers une alchimiste réputée dans leur milieu. D’autre part, certaines divinités semblent décidées à leur venir en aide, surtout depuis que leur ennemi n’hésite pas à s’en prendre à elles…

 

Chronique :

Avec ce troisième tome, Romain d’Huissier clôt sa trilogie en beauté. Extrêmement rythmé, haletant, ce dernier volume ne cesse de rebondir et de maintenir le suspense. Les ennemis sont puissants, retors, semblent avoir toujours un coup d’avance, et il est très difficile de leur mettre des bâtons dans les roues. La chose n’est pas impossible, mais se paie en vies humaines et en petits arrangements avec la conscience. Les péripéties s’enchaînent, la magie intervient, et par moments elle présente même des similitudes avec la magie féerique occidentale. Le royaume de Jyun Mou par exemple n’est pas sans rappeler les domaines des fées où le temps s’écoule différemment et où les lois naturelles et physiques ne s’appliquent plus de la même manière.
Les explications quant au taoïsme ésotérique sont très intéressantes et permettent de mieux appréhender des concepts plutôt étrangers à notre culture, ce qui est bien utile pour la suite du roman 🙂 Johnny apprend, et nous aussi par la même occasion, ce qui aide à s’y retrouver. En revanche, j’ai remarqué un motif récurrent dans la structure narrative, et il est dommage qu’il se répète autant. Johnny réunit des alliés, des proches, et à chaque confrontation, il en perd. On retrouve plusieurs fois ce schéma : alliance/liens, confrontation, perte/deuil. Cela en devient prévisible et c’est dommage. Autre détail qui a fini par devenir lassant : Johnny donne l’impression de passer son temps à manger ! Les occurrences de gastronomie parsèment les pages. Mais ce sont des détails dans un ensemble extrêmement solide.
Bref, il s’agit d’un dernier tome plein de suspense, riche en imaginaire, et on passe un excellent moment, d’autant plus qu’en prime, l’objet livre est tout aussi beau que ses prédécesseurs 🙂

Autres titres de la série :

Tome 1 : Les 81 frères (chronique)
Tome 2 : La Résurrection du Dragon (chronique)

exorciste chinois démons fantômes complot meurtres exorciste taoiste magie Hong-Kong créatures dieux

Le 11.01.2019