Le cycle d’Elric #2

Tome 2 : La Forteresse de la Perle

de Michael Moorcock, éditions Pocket, 2013, intégrale 1, ISBN 978-2-266-24073-4,13 €

L’histoire :

En quête de la mythique cité de Tanelorn, Elric échoue à Quarzhasaat, dans le Désert des Soupirs, à moitié mort. Défaillant, il est abordé par un homme qui le prend pour un mercenaire, un voleur de rêves. Son maître l’engage pour retrouver la Perle, artefact qui lui permettra l’accession au pouvoir dans la cité, après l’avoir drogué d’une substance mortelle pour être sûr qu’il reviendra sans le trahir. Contraint, Elric s’engage dans cette quête tout en promettant d’en tirer vengeance, et se retrouve allié avec Oone, une jeune femme qui va lui servir de guide dans les contrées du rêve…

Chronique :

Avec ce deuxième tome, on retrouve Elric, parti à l’aventure, en mauvaise posture. Il n’a pas pu renouveler son stock d’herbes pour concocter les mixtures vitales à son énergie, et il s’est perdu dans le désert. C’est uniquement grâce à un gamin débrouillard qu’il survit, mais pour peu de temps encore. Se méfiant de son épée, laquelle pourrait fort bien lui conférer l’énergie dont il manque, il évite d’y avoir recours, de peur de ne pas la dominer. La visite de l’envoyé de Gho Fazzi est donc une aubaine, même si elle s’assortit d’une trahison et de chantage. Or, Elric déteste ce genre de méthode. Il promet à Gho Fazzi qu’il lui demandera réparation pour tout cela, et ce dernier est bien loin d’imaginer combien il va regretter son arrogance.
Nous voyons donc l’empereur de Melnibonée partir pour une quête dite impossible, courtisé par différentes factions, dont certaines n’hésitent pas à tenter de le tuer, et découvrir un peuple que la cité de Quarzhasaat opprime en se croyant supérieure. Auprès d’eux, Elric trouve des alliés sages et compatissants, malgré l’affliction qui les frappe. Il est touché par leur détresse, et les aider allant dans le même sens que sa quête, il le fait volontiers. C’est ainsi qu’il se retrouve à cheminer dans les contrées du rêve avec Oone, voleuse de rêves de son état, un cheminement plein de périls pour la volonté et l’esprit.
Cette aventure d’Elric, à partir du moment où il suit Oone dans le monde onirique, est assez déroutante. Les choses semblent ne pas avoir forcément de sens, le lecteur est obligé de se laisser mener, tandis que même l’albinos rompu aux disciplines de l’esprit manque faillir à plusieurs reprises. Seule Oone lui permet de ne pas céder, véritable roc auquel s’accrocher dans la tourmente. Le fait de toucher au but permet d’avoir un éclairage sur ce qui semblait manquer de sens, toutefois l’histoire ne s’arrête pas là. Elric honore ses promesses et les maîtres de Quarzhasaat peuvent s’en mordre les doigts.
Il s’agit d’un roman à l’imaginaire très développé, qui remet en cause les repères, les certitudes, qui explore l’esprit humain et les tentations qui peuvent l’assaillir… Elric est mis à l’épreuve et le personnage de Oone est central, tout comme la Sainte Fille pour son peuple. Les personnages féminins dans ce livre ne sont pas nombreux, mais ils ont du pouvoir, qu’ils utilisent à bon ou mauvais escient, ou plutôt dans un but égoïste ou généreux. L’opposition entre Quarzhasaat et les peuples nomades est assez manichéenne, mais on s’en accommode et elle tient la route quant à ses origines.
Bref, il s’agit d’un roman qui déroute mais qui se lit avec curiosité, autant pour découvrir les contrées du rêve que pour savoir comment tout va se résoudre et comment Elric va rendre justice, ou tirer vengeance…

Tome 1 : Elric des dragons ou Elric de Melniboné (chronique)
Tome 3 : Le navigateur sur les mers du destin
Tome 4 : Elric le nécromancien
Tome 5 : La Sorcière dormante
Tome 6 : La Revanche de la Rose
Tome 7 : L’Épée noire
Tome 8 : Stormbringer
Tome 9 : Elric à la fin des temps
Tome 10 : Les buveurs d’Âmes

Les 10 tomes sont regroupés dans une intégrale de la collection Omnibus, chez Pocket, ou en 3 intégrales, sauf le tome 10 qui est à part.

Le 12.06.2020