L’âge des ténèbres #1

Tome 1 : Mage de guerre

de Stephen Aryan, éditions Bragelonne, 2017, ISBN 978-2-8112-2569-8, 8.20 €

L’histoire :

fantasy batailles guerre dieux mages pouvoir politique religion fanatisme conquête folie démence massacre sacrifice peur souverainetéBalfruss est mage de guerre. De retour en Seveldrom pour défendre son pays, il retrouve d’autres mages qui vont lutter à ses côtés contre le Nécromancien et ses acolytes. Malheureusement, les mages de guerre se font rares et la tâche est rude. De son côté, Vargus, vétéran de nombreux combats, rejoint l’armée pour combattre et préparer les bleus qui vont aller à la bataille pour la première fois. Leur rôle est de retarder l’avancée de la coalition du roi fou Taïkon, pendant que la princesse Talandra organise la résistance grâce à ses espions. Toutefois, le Nécromancien semble posséder un savoir depuis longtemps disparu…

Chronique :

Voici un roman de fantasy qui m’intriguait depuis un bon moment. Je me suis enfin lancée, et je ne le regrette pas. Proposant de la fantasy épique, l’auteur nous entraîne sur les traces de deux personnages totalement différents, participant au même conflit. D’un côté il y a Vargus, qui ouvre le récit, vieux briscard maniant redoutablement l’épée, et de l’autre Balfruss, mage de guerre parti étudier dans d’autres contrées et qui revient à l’appel de son roi pour défendre le royaume.
Dans un premier temps, la narration oscille entre l’un et l’autre, puis s’y ajoutent la princesse Talandra, ses espions basés à Perizzi, et Taïkon, le roi fou, prophète auto-proclamé. Rapidement, il apparaît que Vargus est davantage que ce qu’il paraît, mais nous ne découvrons la vérité que petit bout par petit bout. L’intrigue est complexe, très bien construite, et on plonge dans ce récit de crise armée où les batailles sont autant militaires que magiques. La psychologie des personnages pourrait être un peu plus fouillée, mais elle n’en est pas délaissée pour autant, et ils ne se montrent pas caricaturaux, au contraire. Ils restent profondément humains, avec leurs failles et leurs forces, repoussant leurs limites pour protéger la capitale, le royaume… et l’avenir.
Les sacrifices à consentir apparaissent prévisibles, on se doute que tous ne s’en sortiront pas, surtout avec un adversaire à la puissance magique redoutable. Malgré tout, on ne peut s’empêcher d’espérer, on voit certains drames arrivés sans rien pouvoir y faire, et on compatit au chagrin et à la douleur des uns et des autres.
Bref, il s’agit d’un premier tome efficace, immersif, qui propose une fantasy assez classique mais bien construite. Un bon moment de lecture 🙂

Autres titres de la série :

Tome 2 : Mage de sang
Tome 3 : Mage du chaos

Le 12.11.2018

Publicités