La Voie des Oracles #3

Tome 3 : Aylus

par Estelle Faye, éditions Scrinéo, 2016, ISBN 978-2-3674-0399-1, 16.90 €

L’histoire :

la-voie-des-oracles-tome-3-aylusSuite à l’intervention de Thya, l’Histoire a pris une autre route. Le christianisme a pratiquement disparu, les Oracles règnent et Aylus est devenu empereur de Rome. Toutefois, nombreux sont ceux qui pressentent une catastrophe à l’ampleur inégalée, dont l’Oracle Brûlée, une mystérieuse femme qui a aidé Aylus dans le Monte Vosego. Consciente de son erreur, elle est fermement décidée à ramener l’Histoire à ce qu’elle aurait dû être, aidée en cela par Thya la Jeune, Enoch, Aedon ainsi que des dieux.
Toutefois, Aylus également se voit accorder des soutiens divins, car avec le déclin du Christ, les divinités ont regagné en force. Aussi les événements se précipitent-ils vers un affrontement entre dieux qui ébranlera terres et mers, tandis qu’une fois de plus, Thya sera forcée de faire des choix douloureux, tout comme ses alliés…

Chronique :

Alors que les deux précédents tomes parvenaient à monter en puissance et à nous tenir en haleine, ce dernier volume grimpe encore d’un cran et nous propose un final en apothéose, avec magie, suspense, dieux incarnés, déferlantes de pouvoir… On en prend plein les yeux tant le récit se visualise facilement, et il faut avouer que la trame de l’intrigue est bien ficelée, tandis que l’autrice parvient à ajouter une uchronie dans l’uchronie et à jouer avec le paradoxe temporel d’une manière très naturelle. Il s’intègre à l’histoire sans difficulté, ne nous choque pas, comme cela peut être le cas dans les récits de science-fiction où il y a toujours un moment où il n’apparaît pas logique. Ici, il ne dépare pas au milieu de la magie et des dieux, qui nous le rendent sûrement plus acceptable. Le malaise dû à la modification temporelle s’exprime autrement, et là encore, c’est habile.
Autre atout qui ajoute au dépaysement total que constitue la période historique, les diverses divinités qui interviennent dans le récit. Les mythologies celtiques et gréco-romaines ne sont pas les seules représentées, ce qui vient enrichir la sphère culturelle évoquée, tout en étant tout à fait plausible du fait de l’étendue de l’Empire romain.
Enfin, le personnage de Thya continue à se montrer impressionnant, d’une force de caractère assez incroyable, qu’elle soit jeune ou plus âgée. C’est une autre force du récit d’avoir deux Thya, ce qui permet de varier les réactions et les situations, tout en jouant du déjà-vu.
Bref, ce troisième tome est franchement excellent, intelligent, et clôt magnifiquement la trilogie. Un bonheur !

Autres tomes de la série :

1. Thya (chronique)
2. Enoch (chronique)

La Voie des Oracles tome 1 : Thya (folio) La Voie des Oracles tome 2 : Enoch (folio)

Déjà parus aux éditions Scrineo :

La Voie des Oracles tome 1 : Thya la-voie-des-oracles-tome-2-enoch la-voie-des-oracles-tome-3-aylus

Le 27.10.2017

 

Publicités