La Marque des anges

Tome 1 : Fille des chimères

de Laini Taylor, éditions Gallimard jeunesse

L’histoire :

Fille des chimèresKarou a été élevée dans l’officine de Sulfure, une chimère que beaucoup qualifieraient de monstre, de démon ou de diable à cause de son apparence. Sa spécialité ? Vendre de quoi exaucer des vœux. Élève douée d’une école d’art à Prague, Karou rend régulièrement service à son père adoptif en faisant des « courses » pour lui à travers le monde. En effet, Sulfure collectionne les dents, qu’il peut aller jusqu’à payer extrêmement cher. Au cours de l’un de ses voyages, elle se heurte à Akiva, un ange qui manque la tuer à cause des yeux tatoués dans ses mains. Déterminée à en découvrir plus sur ses origines, Karou commet alors l’erreur de désobéir à Sulfure et se retrouve mêlée à une guerre séculaire.

Chronique :

 Premier tome d’une trilogie, voici une histoire plutôt originale, pour laquelle, dès le début, on ne cesse de se demander, comme l’héroïne : pourquoi des dents? Qu’en fait Sulfure ? À quoi servent-elles ? Et qui est Karou réellement ? L’auteur sème les questions et les indices comme le Petit Poucet, pour nous faire lanterner quasiment jusqu’à la fin de ce premier volume. L’attente est d’autant plus frustrante que lorsque l’ange, Akiva, comprend enfin qui est Karou, nous sommes obligés d’attendre qu’il se décide à l’éclairer pour savoir, et il se fait prier ! Nous suivons Karou dans ses périples et dans sa quête de ses origines, et il n’est pas difficile de comprendre ses motivations, la recherche de ce qui fait une partie de son identité.
Le personnage ne manque pas de courage et sa lutte contre des élans qu’elle ne s’explique pas, tout comme Akiva, rendent l’un et l’autre plus sympathiques. En forme de quête initiatique et d’histoire d’amour contrarié, ce roman est bien mené, l’histoire bien amenée, et tisse sa propre mythologie sur des êtres surnaturels appartenant à diverses croyances. Si on se demande comment les choses vont évoluer à la fin du livre et si certains personnages sont réellement morts, s’il n’y a vraiment plus d’espoir, on a tout de même du mal à y croire. On a envie d’un « happy end » et d’espérer que la suite ira dans cette direction.
Petit bémol, bien qu’étant une grosse lectrice que les pavés n’effraient pas, j’ai trouvé ce roman long à lire, et je suis d’autant plus surprise qu’il soit recommandé à partir de 13 ans.

Tome 2 : Revenante.

9782070639939FS

26.05.2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s