La Magie de Paris #1

Tome 1 : Le cœur et le sabre

par Olivier Gay, éditions Castelmore, 2017, ISBN 978-2-3623-1245-8, 14.90 € ou en ebook, ISBN 978-2-3623-1094-2, 9.99 €

L’histoire :

escrime magie adolescents danger risques missionAlors qu’elle s’entraîne pour les championnats régionaux d’escrime, Chloé assiste à un étrange duel dans le gymnase, entre un camarade de sa classe et un autre homme visiblement décidé à faire passer le garçon de vie à trépas. Lorsque ce dernier semble en mauvaise posture, elle intervient pour l’aider mais est grièvement blessée. Lorsqu’elle reprend conscience, Thomas lui explique qu’ils sont désormais liés car pour la sauver, il a fait d’elle son chevalier. Elle est censée le protéger tandis qu’il emploie la magie pour refermer des Failles dans Paris, lesquelles laisseraient le champ libre aux Goules, des créatures contre lesquelles les mages luttent depuis des générations. Embarquée malgré elle dans une aventure dont elle se serait bien passée, Chloé découvre un nouvel univers, de nouvelles capacités et des responsabilités mâtinées de danger…

Chronique :

Voici le premier tome d’une série que l’on pourrait classer dans l’urban fantasy, car elle se déroule dans notre monde contemporain, la magie qui y prend place y est acceptée et il n’y a aucun doute sur son existence pour Chloé une fois informée.
Il est facile pour le lecteur adolescent de s’identifier à Chloé, dans le sens où elle a les mêmes préoccupations que tous les jeunes de son âge, à se débattre entre l’équilibre familial (lequel pour le coup n’est pas vraiment équilibré), l’image qu’on lui renvoie au lycée, l’acceptation de son corps et le problème de l’estime de soi, fortement liée au regard des autres à cette période de la vie. Chloé est très grande (trop dirait-elle), robuste, et les garçons l’ont surnommée le Tank, ce qui n’aide pas à faire la paix avec soi-même. Si elle ne le vit pas très bien, elle n’en demeure pas moins combative, loin de se lamenter sur son sort, et elle défoule sa frustration à travers le sport, notamment l’escrime, où sa grande taille lui donne une allonge non négligeable. On ne peut d’ailleurs manquer d’y voir un hommage aux romans de cape et d’épée… 😉
Tout bascule avec sa rencontre avec Thomas, et cette dernière amène des bouleversements qui vont peu à peu la transformer, et le regard des autres par la même occasion.
J’ai apprécié ce roman car il décrit bien le bouillonnement intérieur de l’adolescence, le côté écorché vif, tout en proposant une trame scénaristique solide, avec notamment un revirement final qu’on était loin d’imaginer. Le récit est très visuel, on imagine les scènes sans difficulté, et le combat final sur la tour Eiffel ressemble à un point d’orgue dans ce volume. Tout y mène, et le rythme s’accélère jusqu’à cet instant révélateur. Là encore, le personnage de Chloé montre sa force de caractère, et on referme le roman avec l’envie de savoir comment les choses vont évoluer pour elle, mais aussi pour Thomas. Les deux sont embarqués dans la même galère.
Bref, c’est un roman jeunesse bien agréable, avec de nombreuses références (Le Seigneur des Anneaux, Game of Thrones, Star Wars, Les trois mousquetaires…) qui se lit sans s’en rendre compte, avec facilité.

Autre titre de la série :

Tome 2 : Le calme et la tempête

Le 13.02.2018