La Belgariade #4

Tome 4 : La tour des maléfices

de David Eddings, éditions Pocket, 2007, ISBN 978-2-2661-7440-4, 8.50 €

L’histoire :

Alors qu’ils ont enfin récupéré l’Orbe, Garion et ses compagnons doivent fuir en vitesse, la nation murgo aux trousses. Le voyage n’est pas de tout repos, et Belgarath se ressent fortement de son combat contre Ctuchik. Une fois regagnées les plaines d’Algarie, si la pression s’allège, le temps n’en reste pas moins compté car il faut à la compagnie se rendre à Riva pour remettre la pierre à sa place. Or, la prophétie veut que cela soit fait dans un certain délai, et même sur place, le danger rôde. Garion en fait l’expérience lorsque l’on tente de le poignarder dans un couloir sombre…

Chronique :

Même si nos héros ont enfin récupéré l’objet de leur quête, leur périple n’en est pas terminé pour autant. Le retour est encore plus périlleux que l’aller, et Garion est souvent distrait par le chant de la pierre qui lui envahit l’esprit. Ce voyage est l’occasion forcée pour lui d’utiliser son pouvoir, et il s’avère que même les grolims ne peuvent pas faire grand-chose pour lui résister lorsqu’il se met en colère. Enfin, nous découvrons Riva dont on nous parle depuis le début, et le retour de l’Orbe à sa place n’est pas la fin de l’aventure, loin s’en faut ! À l’occasion, Ce Nedra se révèle tout autant que Garion, tandis qu’une nouvelle quête lance ce dernier sur les routes.
Donc, si dans ce quatrième tome on sent la fin approcher, nous n’y sommes pas encore et les rebondissements sont multiples. L’humour est toujours de la partie, les personnages évoluent, notamment les plus jeunes qui continuent à grandir, et les forces en présence sont si importantes qu’il serait vain pour certains de leur résister (Relg et Taïba par exemple). La compagnie se retrouve au complet, et les femmes voient leur rôle prendre de l’ampleur dans un univers jusqu’ici largement dominé par les hommes, hormis en ce qui concerne Polgara. À présent que nous connaissons la nature de l’affrontement final, on trépigne d’impatience en se demandant comment les choses vont se goupiller.
Bref, nous avons là un tome animé, au récit toujours aussi bien construit, et on retrouve la riche galerie de personnages avec plaisir. Que du bonheur !

Autres titres de la série :

1. Le pion blanc des présages (chronique)
2. La reine des sortilèges (chronique)
3. Le gambit du magicien (chronique)
5. La fin de partie de l’enchanteur (chronique)

fantasy dieux voleur quête secret rois sorcier sorcière

Le 19.10.2017