Haut-Royaume #2

Tome 2 : L’héritier

de Pierre Pevel, éditions Bragelonne, 2016, ISBN 978-2-8112-1773-0, 8.20 €

L’histoire :

Tandis qu’Alissia se laisse dépérir de chagrin, Alan a pris le commandement de la Garde d’Onyx. Toutefois, elle a changé de visage et parmi les anciens, il ne reste guère que Vahrd, lequel pense à se retirer également. Vindicative, la reine a décidé de faire la guerre à la cité d’Arcante et d’en confier le siège au prince Yrdel, légitime héritier du trône, tout en jouant un jeu que peu sont à même de percer. Pendant ce temps, le Haut-Roi n’en finit pas d’agoniser à la Citadelle, et décide de modifier son testament, alors que l’Assemblée d’Ir’kans continue de se pencher sur la prophétie qui les motive…

Chronique :

Suite de ma relecture de la série. Alors que le premier tome nous avait laissé sur une scène à haute tension, le second tome s’ouvre avec les personnages les plus proches de Lorn. Il nous dresse un tableau de la situation politique, des divers enjeux, et il faut attendre un bon moment avant d’avoir la réponse à une question que l’on se pose depuis la fin du volume 1 🙂 On renoue ensuite avec l’action, les manipulations et les ruses, et ce tome se révèle particulièrement mouvementé, avec un cheminement du personnage principal qui ressemble aux montagnes russes. Une nouvelle intrigue vient se greffer sur la situation politique tendue, et les retournements qu’elle permet ne sont pas anodins. On se fait promener agréablement, surprendre, et le moins que l’on puisse dire, c’est que Lorn fait preuve d’un sale caractère. Il lui sert, mais il le pousse également à des actes pas si différents de ceux de son père au final, alors même qu’il le rejette.
Le destin, dont on parle beaucoup, semble lui aussi jouer sa partie, au détriment même de ceux qui considèrent le servir, et en cela, l’épilogue n’est pas sans une certaine ironie. On achève le tome avec encore une fois une bonne dose de suspense, même s’il n’est pas aussi dramatique et de même nature que dans le tome précédent. Tout s’enchaine avec aisance, le rythme est bien dosé, de sorte qu’on s’immerge totalement dans le récit et qu’il est difficile de le lâcher.
Bref, voici un deuxième tome tout aussi addictif que le premier, avec des personnages passionnés et passionnants, ainsi qu’une intrigue solide aux rebondissements nombreux. Une fois terminé, on n’a qu’une seule envie, replonger dans cet univers, et c’est ce que je compte faire avec le tome 3 qui vient de sortir 🙂

Autres tomes de la série :

Tome 1 : Le chevalier (chronique)
Tome 3 : Le roi (chronique)

politique guerre combat Mal vengeance pouvoir fantasy succession guerre magie politique

Dans le même univers, Haut-Royaume: les Sept Cités :

Tome 1 : Le joyau des Valoris (chronique)
Tome 2 : Le Serment du Skande (chronique)
Tome 3 : La Basilique d’Ombre (chronique)

N.B. : Ils existent également en version poche.

fantasy diamant voleurs pègre religion emprise assassinats territoires luttes HR Les sept cités 2 HR Les sept cités 3

Le 21.05.2018