Haut Royaume #1

Tome 1 : Le chevalier

de Pierre Pevel, éditions Bragelonne, 2015, ISBN 978-2-8112-1403-6, 8.20 €.

L’histoire :

politique guerre combat Mal vengeance pouvoirLorn Askarian est enfermé à Dalroth depuis trois ans, une forteresse sur une île à la merci de l’Obscure, laquelle a fini par apposer sa marque sur lui. Emprisonné pour haute trahison, il n’a pas assisté à son procès et n’a pas eu l’occasion de se défendre. Lorsque le roi, malade et affaibli, donne l’ordre de le libérer, il n’a qu’une idée en tête, se venger. Pour cela, il doit découvrir qui l’a piégé. Mais le royaume va mal, la reine s’arroge le pouvoir, le peuple a besoin d’espoir, et le roi attend de Lorn qu’il le serve. Qui sait si le nouveau Premier Chevalier, représentant du monarque avec les pleins pouvoirs, ne sera pas celui qui donnera un second souffle à Haut-Royaume ?

Chronique :

Ayant eu envie de relire Haut-Royaume, j’en profite pour en faire la chronique. Je l’avais lu à sa sortie en grand format et le blog n’existait pas alors. Cette relecture est l’occasion d’en parler 🙂
Dans Le chevalier, j’ai retrouvé avec plaisir l’art de l’auteur de tisser les mots et sa trame petit à petit, amener le décor et les intrigues politiques à se mettre en place, sans nous dévoiler pour autant leurs répercussions, et surtout celles des actes de Lorn. S’il y a un personnage pour le moins imprévisible, c’est bien lui ! On le suit, on prend parti, même s’il n’est pas toujours recommandable, parce qu’il est avant tout humain, marqué par les épreuves et son emprisonnement. Au milieu des faux-semblants, des manœuvres politiques et des manipulations de toutes sortes, il tranche dans le vif, plutôt direct, et ça fait du bien ! Tout ce petit monde très imbu de sa personne se trouve remis en place et on jubile.
Le découpage du livre se fait en plusieurs parties et chapitres, et on remarque que les événements se déroulent sur quelques mois seulement, ce qui veut dire un récit animé. Notre héros (ou anti-héros) s’en fait d’ailleurs la remarque avec le passage des saisons. Les péripéties ne manquent pas, de même que les secrets, et les personnages campés dans ces pages ont du caractère. Certains retournements sont totalement inattendus, tandis qu’à la relecture, on s’aperçoit que d’autres étaient annoncés…mais seulement à la relecture. L’univers de Haut-Royaume ne fait que se découvrir pour le moment, et on a envie d’en savoir plus, car il semble riche d’une histoire forgée de magie et plutôt houleuse. On se laisse captiver, entrainer, et même si finalement certaines réponses nous sont données, elles amènent d’autres interrogations…
Bref, tout est réunit pour vivre une grande aventure par procuration, avec notamment une fin la première fois qui m’avait laissée estomaquée, à me dire que non, l’auteur ne pouvait pas nous faire un coup pareil, à devoir attendre au moins un an pour connaître la suite… Et il avait bien fallu attendre ! Pour ceux qui découvrent la série aujourd’hui, vous avez de la chance, vous pouvez passer directement au tome 2. 😉

Autre tome de la série :

Tome 2 : L’héritier (chronique)
Tome 3 : Le roi (chronique)

fantasy succession guerre magie politique

Dans le même univers, Haut-Royaume: les Sept Cités :

Tome 1 : Le joyau des Valoris (chronique)
Tome 2 : Le Serment du Skande (chronique)
Tome 3 : La Basilique d’Ombre (chronique)

N.B. : Ils existent également en version poche.

fantasy diamant voleurs pègre religion emprise assassinats territoires luttes HR Les sept cités 2 HR Les sept cités 3

Le 09.01.2018