Haut-Royaume : Les Sept Cités #2

Tome 2 : Le serment du Skande

de Pierre Pevel, éditions Bragelonne, 2016, ISBN 979-10-281-0060-5, 17.90 €.

L’histoire :

voleurs fantasy Haut-Royaume énigmes contrat vengeance enlèvementDepuis l’affaire des joyaux volés, Iryän et Svern se sont associés à Narubio et Myrdil. La fine équipe s’en sort plutôt bien, mais Svern est arrêté et envoyé au bagne. Alors que ses amis mettent tout en œuvre pour le sortir de là, il vient en aide à un autre prisonnier qui lui confie un message avant de mourir. Une fois libre, le colosse n’a  de cesse d’en comprendre la teneur, tandis qu’une course contre la montre commence pour ses compagnons et lui…

Chronique :

Un peu déçue. C’est ce qui ressort de ma lecture de ce deuxième volet, à mon grand regret, d’autant que j’adore le travail de l’auteur. Du point de vue de la plume, elle est excellente, comme toujours, mais j’ai trouvé la structure du récit alambiquée et le fil conducteur ténu. Je me suis retrouvée plusieurs fois à me demander où on voulait nous emmener, pourquoi on nous parlait de tel ou tel personnage, si bien que je garde une impression floue de l’histoire.
Il y a  de bonnes trouvailles, comme le monde des Tunneliers, qui permet d’approfondir un peu notre connaissance d’Iryän. On est intrigué par le drac que la compagnie a rencontré en profondeur, on se demande s’il va avoir un rôle particulier à jouer (on s’y attend avec un personnage aussi marquant), et le nouveau venu qu’est Edéric promet de belles possibilités. On fait également un bout de chemin avec le préfet de nuit, Yarn, ce qui est plutôt intéressant, et son acolyte Damian, et on nous dévoile ainsi un peu plus la politique de Samarande. En revanche, la fin étant suspendue, ne vous attendez pas à avoir toutes les réponses une fois le tome refermé.
Quant à la nouvelle en tête de roman, elle est agréable à lire, toutefois il aurait peut-être été plus judicieux de la mettre à la fin. Elle provoque une répétition qui m’a fait revenir en arrière en cours de lecture, en me demandant s’il n’y avait pas eu une erreur d’impression. Nous avons deux fois la description du grenier qui abrite le héros et ses amis (pages 13 et 58). En outre, on a tendance inconsciemment à vouloir la relier au roman proprement dit.
Bref, Pierre Pevel creuse et enrichit un peu plus son univers dans ce deuxième tome, toutefois on peut avoir l’impression de rester sur sa faim car il manque des éléments de réponse. Peut-être faut-il lire le troisième tome pour les obtenir ?

Autres tomes de la série :

Tome 1 : Le joyau des Valoris (chronique)
Tome 3 : La Basilique d’Ombre (chronique)

fantasy diamant voleurs pègre religion emprise assassinats territoires luttes HR Les sept cités 3

Le 29.06.2016