Darkwood #1

Tome 1 : La nuit de la Lune bleue

de Simon R. Green, éditions Bragelonne, 2009, ISBN 978-2-8112-0210-1, 8.20 €

L’histoire :

Le prince Rupert, fils cadet du roi de la Forêt, a été envoyé en quête d’un dragon à occire, juché sur une licorne, avec le secret espoir qu’il ne survive pas à l’aventure. Ainsi, il ne mettra pas en péril la position de son frère aîné, Harald, légitime héritier du trône. Pour trouver le dragon, il doit s’aventurer dans Noirbois, afin de rencontrer une sorcière seule capable de le guider. Après bien des épreuves et des surprises, contre toute attente, Rupert rentre au château, avec un dragon bien vivant, une licorne grognonne et une princesse peu décidée à respecter l’étiquette. Mais l’heure est grave, car Noirbois s’étend et les démons se multiplient, menaçant d’engloutir le royaume…

Chronique :

Intriguée par la quatrième de couverture de ce livre, qui semblait promettre une histoire non dépourvue d’humour, je me suis décidée à le tenter en voyant le nom de l’auteur, dont je garde un excellent souvenir avec sa série Nightside. J’avais beaucoup apprécié son inventivité et son humour, tout comme sa manière de réutiliser les mythes et légendes.
Si j’ai passé un excellent moment avec ce livre et savouré son ton décalé, il ne m’a pas autant transporté que la série dont je parlais plus haut, tout en restant tout à fait bien écrit. Il faut dire que Darkwood est plus ancienne, et le style de l’auteur a eu le temps de s’affirmer et de s’affiner.
Il s’agit ici d’un récit de fantasy bâti sur des bases plutôt classiques, mais avec lesquelles l’auteur s’amuse en les prenant à contrepied. Les personnages standards de ce récit : licorne, dragon, gobelins, prince, roi, sorcier… n’ont absolument rien en commun avec l’image généralement admise, ce qui les rend paradoxalement plus attachants. Ils ont des failles, un vrai caractère, ce qui leur donne plus de réalité.
Dans ce récit, le prince Rupert n’en finit pas de partir en quête et de risquer sa peau, toutefois cela le force à évoluer et à prendre de la stature, au point d’inquiéter son aîné, lequel n’est pas aussi… fréquentable. La princesse Julia a un sacré caractère, mais cela fait aussi son charme, et elle prend sa vie en main. Si un certain nombre de ressorts de l’intrigue se devinent à l’avance, il n’en reste pas moins que le récit est maîtrisé, avec un rythme et un dosage des événements qui nous tient en haleine. On retient son souffle à plusieurs reprises, et on se surprend à trépigner d’impatience pour que les héros se mettent enfin à l’abri.
Bref, il s’agit d’un récit efficace, qui m’a fait rire par moment, mais qui ne dévoile pas tout le talent et l’originalité dont est capable l’auteur. Les épées de Haven, le tome 2, que j’ai lu des années auparavant sans savoir qu’il appartenait à cette série, propose un univers plus riche et foisonnant, mais sans commune mesure avec Nightside à mes yeux. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à vous lancer, vous devriez passer un bon moment ! 😉

Autres titres de la série :

Tome 2 : Les épées de Haven
Tome 3 : Les gardes de Haven
Tome 4 : Par-delà la Lune bleue
Tome 5 : Sang & Honneur

Le 27.07.2018

 

Publicités