Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu

de Karim Berrouka, éditions ActuSF, 2018, ISBN 978-2-36629-874-1, 18 €

L’histoire :

Cthulhu déités monstres fanatiques jugement magie pentacle mondes ailleurs fantastique fantasyIngrid est une jeune femme qui aime la vie, adore s’amuser et se montre très curieuse. Aussi, lorsqu’un étrange inconnu dans le métro se met à lui faire des annonces abracadabrantes qui se réalisent, sa curiosité est aiguisée. Elle serait le centre du Pentacle, que cinq factions veulent rencontrer, et pour certaines, influencer.
Toutefois, Ingrid a un allié inattendu en la personne d’un ancien amant, tandis que petit à petit se dessine un choix qui pourrait bouleverser le cours de toute vie sur Terre…

Chronique :

Avec ce nouveau roman, j’ai retrouvé le ton un brin caustique et moqueur de l’auteur, autant dans sa description d’Ingrid, affectueuse mais non dépourvue d’humour, que dans sa manière de considérer les choses, et notamment les différents hurluberlus que l’héroïne rencontre.
Ingrid n’a rien demandé, elle se débrouille pour s’en sortir sans trop en faire, et lorsqu’une opportunité se présente, elle en profite, soutenue par son amie artiste, Lisa. Elle va ainsi croiser la route de ce que l’on pourrait appeler des sectes, certaines plus allumées ou rétrogrades que les autres, tandis que Cthulhu est obligé d’attendre son heure dans les abysses.
Au-delà d’un divertissement en forme de clin d’œil à l’œuvre de Lovecraft, ce roman est aussi l’occasion, mine de rien, d’épingler des comportements arriérés, intolérants, réactionnaires, autant en les traitant par le ridicule que par les réflexions des personnages ou par ce qui leur arrive. L’auteur semble s’en être donné à cœur-joie, et les coups de griffes sont parfois millimétrés et tout en finesse.
Ce roman n’est pas très gros, mais on passe un bon moment avec lui, et le final vaut son pesant de cacahuètes. J’ai beaucoup apprécié le scribe qui, mine de rien, réussit à être plus malin que tout le monde. 🙂
Bref, j’ignore ce qu’en penseront les fans de Lovecraft et Cthulhu, mais pour ma part, j’ai pris grand plaisir à lire ce livre plein d’humour et d’énergie.

Le 15.03.2019

Publicités