Blood song #3

Tome 3 : La Reine de feu

par Anthony Ryan, éditions Bragelonne, 2016, ISBN 978-2-8112-3184-2, 8.90 €.

L’histoire :

Alors que la voix intérieure qui le guidait s’est tue, Vaelin doit poursuivre sa route au service de Lyrna, devenue reine du Royaume Unifié et rescapée d’une tentative de meurtre. Elle en est sortie grandie, mais plus terrible également, et décidée à porter la guerre chez les Volariens pour les mettre à bas. De son côté, Vaelin est conscient que leur véritable ennemi se cache derrière les événements, en embuscade, et qu’il faut absolument l’abattre. Pour cela, il va suivre sa propre route, tandis que Frentis va ouvrir la voie à la reine, tout en luttant contre ses propres démons…

Chronique :

Comme dans le tome précédent, la narration a pris de l’ampleur et se montre plus ambitieuse, nous présentant les événements en mêlant les points de vue de nombreux personnages : Verniers, Lyrna, Vaelin, Alucius, Frentis, Reva. Le découpage se fait toujours en cinq parties, toutefois la dernière semble assez maigre en taille par rapport autres. Alors que l’on pourrait penser avoir à peu près tout découvert de l’univers créé par l’auteur, il parvient encore à nous surprendre et à nous faire découvrir de nouveaux peuples, de nouveaux territoires. Le fonctionnement de la société volarienne nous est davantage expliqué, et Le Vannier revêt une importance cruciale dans l’évolution de l’intrigue, par bien des aspects.
Pragmatique, Lyrna permet aux doués de ne plus être hors-la-loi et cachés, car elle a besoin de leurs dons pour affronter l’ennemi. Un ennemi dont Frentis découvre avec horreur qu’il s’adonne au vampirisme, et sur des proies bien particulières… Par ailleurs, la Ténèbre semble avoir sa source dans un passé lointain, que Vaelin va explorer avec l’aide d’Ours Sage, et se lancer à la recherche d’une légende vivante qui pourrait bien être la clé pour défaire l’Allié.
La trame de l’histoire se montre donc compliquée mais précise, et comme dans les tomes précédents, aisée à suivre malgré une construction complexe. Ce troisième volume est également un pavé, mais à l’image des autres, c’est un pavé addictif, qui se lit avec plaisir, et dont l’issue permet de clore un certain nombre de choses, sans pour autant nous faire dire que tout est fini. Il reste en effet suffisamment d’ouvertures pour que l’auteur puisse lancer un nouveau récit s’il le désire, et nul doute que je suivrai à nouveau Vaelin dans d’autres aventures !
Bref, ce troisième tome est tout aussi bon et solide que le deuxième, la tension dramatique monte crescendo, et même une fois le principal réglé, il reste assez d’éléments pour relancer l’histoire, ce qui serait pour notre plus grand plaisir !

Autres titres de la série :

1. La Voix du sang (chronique)
2. Le Seigneur de la tour (chronique)

fantasy guerrier pouvoirs don combats mystères

Le 15.01.2020