Blood song #2

Tome 2 : Le Seigneur de la Tour

par Anthony Ryan, éditions Milady, 2017, ISBN 978-2-8112-1932-1, 8.90 €

L’histoire :

Vaelin rentre chez lui et ne sait que faire de sa renommée encombrante. N’écoutant que son chant intérieur, il prend sous son aile une jeune fanatique douée pour les armes, avant d’être envoyé par le roi dans les Hauts Confins. Il espère y trouver la paix, toutefois ses ennemis œuvrent dans l’ombre et vise un but qui pourrait mettre à feu et à sang tout le monde connu. Malgré lui, Vaelin va devoir reprendre le chemin de la guerre, et nombre de ses connaissances aussi, quand elles ne vont pas y être douloureusement initiées…

Chronique :

Si je disais dans ma chronique du premier tome qu’il s’agissait d’un pavé, que dire alors de celui-ci qui est beaucoup plus gros ! Toutefois, j’ai passé un excellent moment en compagnie de ces pages, bien qu’un volume aussi épais ne soit pas des plus agréables à manier et à tenir en main.
D’une construction complexe, plus encore que son prédécesseur, il se découpe lui aussi en cinq parties, articulées en chapitres et introduites par le chroniqueur Verniers. Là où l’auteur a augmenté la difficulté d’écriture, c’est en nous faisant suivre alternativement quatre personnages différents. Le dosage est savamment orchestré, jouant sur la curiosité et la frustration, tout en permettant à l’intrigue d’avancer. Le récit a gagné de l’ampleur à suivre autant de personnages dans des lieux différents, et les introductions de Verniers viennent recouper habilement la narration au fil de l’histoire, nous offrant deux regards sur une même situation, un de l’extérieur et l’autre de l’intérieur, auquel s’ajoute celui de Vaelin. Je ne rentre pas davantage dans le détail pour vous laisser la découverte 🙂
À travers les voyages et les rencontres des divers personnages, l’auteur nous permet de découvrir un peu plus l’univers qu’il a conçu et continue de l’étoffer. Il est cohérent, riche, varié, et les différentes sociétés qui s’y côtoient donnent envie d’en savoir plus. Si dans le premier tome nous ne voyions essentiellement que le Royaume Unifié puisque nous suivions Vaelin, ici la carte se dévoile et ses peuples avec elle. Lonakes, Meldénéens, Eorhil, Seordah, Volariens, peule des Ours… Chacun diffère, avec ses traditions et son histoire, intriguant et exotique, fascinants pour certains, effroyables pour d’autres.
Bref, ce deuxième tome se révèle extrêmement solide, habilement construit, apporte son lot de découvertes et sa fin est évidemment conçue pour attirer la curiosité sur le troisième. De quoi contenter de longues heures de lecture et de dépaysement !

Autres tomes de la série :

1. La Voix du sang (chronique)
3. La Reine de feu

fantasy guerrier pouvoirs don combats mystères

Le 02.03.2018