Blood ninja

Tome 1 : Le destin de Taro

de Nick Lake, éditions Gallimard jeunesse

L’histoire :

Blood ninja 1Dans le Japon des samouraïs, Taro est fils de pêcheur. Avec son ami Hiro, il rêve de gloire et de combat. Mais lorsque son père est assassiné dans sa maison et qu’il est lui-même mortellement blessé, tout bascule. Un inconnu lui sauve la vie en le transformant en vampire et devient son maître. Sans le savoir, Taro prend sa véritable place dans l’échiquier du sire Jokugawa, un seigneur de guerre rusé, grand manipulateur et stratège émérite, qui vise le trône impérial. Toutefois, Taro n’est pas que ce qu’il croit, et les prophéties ont plus d’un tour dans leur sac…

Chronique :

Si vous aimez le dépaysement ou la culture nippone, cette trilogie devrait vous plaire. Elle se déroule dans un Japon médiéval fantastique, avec des créatures et des éléments propres à ce pays tels ninjas, dragons, sabres, dieux, esprits et sagesse orientale. Elle peut être un bon moyen d’entrer dans cette culture en se faisant plaisir. Le récit est bien mené, fluide, la trame est claire, et les rebondissements sont suffisamment nombreux pour plaire aux amateurs d’action. En revanche, il y a du vocabulaire typiquement japonais à intégrer, et des lecteurs peu familiarisés pourraient peut-être se trouver gênés. Si vous avez lu et apprécié Le Clan des Otori chez le même éditeur, cette série-ci est d’un niveau de lecture un peu plus abordable en comparaison, moins dense mais de qualité tout de même. Nous sommes dans le roman initiatique, et on suit l’apprentissage de Taro, son passage de l’enfance à l’âge adulte.
Ce personnage est bien défini, son évolution est intéressante, tout comme celle de ses compagnons de route, en particulier son maître, Shusaku, qui a de la profondeur. Quant à la princesse Hana, elle est loin de n’être qu’un faire-valoir du héros. Elle a une place à part entière dans le récit, oblige Taro à se remettre en cause, et a de ce fait un rôle moteur dans la trilogie. L’auteur est parvenu à éviter le piège facile des clichés, et les références à la culture japonaise foisonnent tout en étant utilisées judicieusement. Il y a évidemment beaucoup de magie, mais elle ne fait pas tout et n’est finalement qu’un prétexte à la réflexion pour le héros, un moyen de le faire grandir. Il apprend la responsabilité et le poids du pouvoir au fil de son parcours, ce qui influence finalement ses choix. De nombreux thèmes sont abordés : liberté, amour, fidélité, responsabilité, pouvoir, égoïsme, vengeance, libre arbitre… Ce sont des livres riches, avec lesquels on passe un très bon moment, et à en parler, j’ai bien envie de les relire !

Autres tomes de la série :

2. La vengeance de Sire Oda
3. La trahison des vivants

Blood ninja 2 blood ninja 3

07.08.2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s