Au service surnaturel de Sa Majesté (the Rook) #2

Tome 2 : Agent double

de Daniel O’Malley, éditions super 8, 2017, ISBN 978-2-37056-081-0, 23 €

L’histoire :

pouvoirs bioingénierie secret diplomatieAlors que les pourparlers entre la Checquy et les Greffeurs commencent dans le but d’instaurer la paix et un partenariat fructueux, d’étranges événements surviennent, qui provoquent la mort de nombreuses personnes. Tandis que la Tour Thomas tente de garder les négociations sur leurs rails, elle nomme également le Pion Clements garde du corps d’une jeune Greffeuse de la délégation, Odette, qui semble attirer l’animosité malgré elle. Dans le même temps, de mystérieux ennemis des Greffeurs frappent à travers la ville et menacent les entrevues diplomatiques, dans le but avéré de les faire échouer. La paix historique qui pourrait être signée entre les deux grandes organisations résistera-t-elle à la tempête qui se prépare ?

Chronique :

Après avoir lu le tome 1 il y a déjà deux ans, je me demandais comment l’auteur allait s’y prendre pour conserver un niveau d’excellence déjà élevé. J’ai la réponse avec ce deuxième volume. Non seulement il y est parvenu, mais c’est tout aussi captivant que le premier.
Toujours aussi original, sortant des sentiers battus, Daniel O’Malley nous offre un pavé oui, mais un pavé addictif. Impossible de le lâcher longtemps tant on a envie de connaître toute l’histoire. Les personnages sont fouillés, diversifiés, comme leurs pouvoirs, dont certains sont clairement farfelus mais ô combien imaginatifs. La plongée aussi bien dans l’univers de la Checquy, son organisation et son histoire, que dans celui des Greffeurs, est passionnante, d’autant plus qu’elle nous est offerte par le biais de différents personnages.
La science et les connaissances des Greffeurs sont fascinants, voire un peu effrayants (petit clin d’œil d’ailleurs au passage à un certain Victor Frankenstein), tandis que pour eux, les membres de la Checquy sont des abominations car rien n’explique leurs capacités surnaturelles, même pas l’ADN. En vertu d’une histoire commune mouvementée et pour le moins belliqueuse, les deux partis se craignent, et Myfanwy a fort à faire pour que les relations demeurent cordiales au lieu de virer au pugilat, voire à l’extermination mutuelle.
Au milieu de tout cela, l’auteur nous glisse deux intrigues supplémentaires, ce qui relève du tour de force, qui tiennent la route et s’articulent parfaitement avec le déroulement de l’histoire principale. Elles lui permettent de noyer un peu plus le poisson, de sorte que le lecteur est obligé de suivre sans parvenir à deviner vraiment ses intentions. Pour agrémenter le tout, n’oublions pas une bonne dose d’humour, ce qui ne gâche rien.
Bref, on adore et on en redemande !

Autre tome de la série :

1. Au service surnaturel de Sa Majesté (chronique)

Le 26.08.2017

 

Publicités