Un vampire ordinaire

de Suzy McKee Charnas, éditions Robert Laffont, 2009, ISBN 978-2-221-11345-5, 21 €

L’histoire :

vampire proies humanité sentiments psychanalyste histoire adaptationSpécialiste des rêves, Edward Weyland enseigne l’anthropologie à l’université. Toutefois, les cobayes qui se prêtent à ses expériences ignorent qu’ils sont en fait entre les mains d’un redoutable prédateur. Le professeur Weyland est un vampire, et bien loin des clichés cinématographiques. Mais alors qu’il traque une nouvelle proie, celle-ci se défend, le blesse et il se retrouve en mauvaise posture. Après s’être finalement libéré, il décide d’en apprendre plus sur lui-même et engage un étrange dialogue avec une psychanalyste…

Chronique :

Avec ce roman, il ne faut pas chercher à retrouver l’image du vampire gothique à la Stoker, le thème est totalement revisité, de manière à la fois intelligente et moderne. Pas de crocs, de pouvoirs surnaturels, de métamorphoses animales… Le vampire est une espèce à part, hautement sophistiquée et qui s’adapte sans cesse afin de passer inaperçue au milieu des humains. Intégré à la société et en même temps éternel étranger, le professeur Weyland ignore d’où il vient, et il chasse sans état d’âme. Toutefois, lorsque les émotions et les sentiments commencent à l’envahir, ne risquent-ils pas de menacer sa survie ?
Le roman se découpe en cinq grandes parties, chacune présentant l’évolution du personnage principal, de son mode de fonctionnement initial à son choix final. Entre les deux, chaque tableau nous dévoile un peu plus le prédateur, et le dévoile à lui-même, comme avec la thérapie qui est centrale (troisième partie), puis la musique qui le saisit et le met hors de contrôle. Le récit ressemble à un parcours mettant en lumière différentes facettes d’Edward Weyland, renouvelant le mythe en le construisant différemment, en l’ancrant dans une réalité banale et dépourvue de magie.
Bref, ce roman propose une relecture du mythe du vampire originale, différente, avec un récit structuré, solidement construit, qui ne cesse de progresser jusqu’au dénouement. Captivant.

Le 30.11.2016

Publicités