Tugdual #2

Tome 2 : Les serviteurs de l’Ordre

par Anne Plichota et Cendrine Wolf, éditions PKJ, 2016, 978-2-266-26613-0, 7.40 €

L’histoire :

Tugdual, Zoé et Mortimer ressentent profondément le vide laissé par Abakoum. Malgré tout, ils s’efforcent d’aller de l’avant, notamment de découvrir qui sont les membres d’OMG et quels sont leurs desseins. Ils savent qu’ils peuvent compter sur Barbara à qui ils ont tout raconté, et également Victoria, dont les souvenirs et le tatouage au poignet font partie intégrante du mystère. En creusant dans cette direction et dans celle de l’orphelinat, ils découvrent un secret bien gardé et des enjeux qui dépassent la simple humanité. Instrumentalisés par l’Ordre, ils entendent bien reprendre la main sur leur vie…

Chronique :

Avec ce deuxième tome, on entre assez vite dans le vif du sujet. Nos trois héros découvrent rapidement l’étendue tentaculaire d’OMG, comprennent qu’ils sont surveillés presque en permanence, et il leur déplaît grandement d’être ainsi dépossédés de leur vie dès lors qu’ils ont besoin d’un service que seul l’Ordre peut leur rendre. La contrepartie est toujours mortelle pour quelqu’un, car les membres de l’organisation convoitent le goudron qui leur échappe après chaque manifestation de leur attraction fatale.
Après une période de doute quant à Victoria, Tugdual s’est décidé à lui faire confiance et c’est grâce à elle, à ses souvenirs refoulés, qu’ils vont avancer dans leurs découvertes. Les sentiments sont toujours aussi bien décrits, les relations entre les personnages finement tissées, et chacun est loin de la caricature ou de l’archétype du superhéros traditionnel. Ce sont des adolescents avant tout, qui découvrent la vie, les relations humaines, l’amour, et qui tentent de bâtir quelque chose malgré leur différence et leur position particulière.
Bien que discret, le personnage de Barbara est intéressant, joue un rôle non négligeable, car si elle ne les accompagne pas dans leurs pérégrinations, ils savent qu’ils peuvent compter sur elle, sur son affection, et l’oreille attentive qu’elle représente. Elle est la seule adulte à qui ils peuvent réellement se fier, ce qui n’est pas rien.
Enfin, le nouvel élément apporté par la visite des dessous de la base militaire est inattendu, et on se demande ce qu’il va en sortir dans le troisième tome. Vu le dernier événement du livre, tout y parait lié, et il me semble délicat à manier sans tomber dans le cliché.
Bref, c’est un deuxième tome qui se lit sans y penser, prenant, avec un rythme régulier, dont l’intrigue se dévoile petit à petit et s’enrichit, se complexifie, de manière à garder suffisamment de mystère pour nous intriguer. On a envie d’enchaîner avec le dernier volet 🙂

Autres titres de la série :

Tome 1 : Les cœurs noirs (chronique)
Tome 3 : La terre des origines (chronique)

magie pouvoir malédiction désir mort phéromones

Le 09.05.2018