Rapaces #1

Tome 1

de Jean Dufaux et Enrico Marini, éditions Dargaud, 2015, ISBN 978-2-5050-6443-5, 13.99 €

L’histoire :

Lieutenant dans la police de New York, Lenore fait équipe avec Spiaggi pour élucider des meurtres à la signature identique : une aiguille plantée dans un kyste derrière l’oreille droite, ainsi qu’une inscription  » votre règne s’achève ». Lorsque le médecin légiste leur livre une piste sulfureuse, ils décident de prendre leur cible en filature afin d’en avoir le cœur net. Toutefois, ils sont découverts et se retrouvent traqués. Pendant ce temps, les deux meurtriers poursuivent leur œuvre…

Chronique :

Le maître-mot de cette série, qui se voit dès ce premier tome, pourrait être décadence. Si ce volume plante le décor et nous fait découvrir les personnages principaux, il nous immerge dans une ambiance un peu glauque, sombre, plutôt dénuée d’espoir, avec une fâcheuse tendance à s’assombrir. Deux camps s’affrontent, les meurtriers et leurs victimes, et il devient assez vite évident qu’il y a du règlement de comptes dans l’histoire. Au milieu de tout cela, Lénore et son coéquipier mènent une enquête qui se révèle plus périlleuse que prévue, d’autant plus que les victimes potentielles ont beaucoup à cacher et sont prêtes à tout pour faire taire ceux qui savent. Ainsi, les deux policiers commencent à mettre à jour un secret bien gardé, et on se doute que nous ne sommes qu’au début des révélations.
Quant aux meurtriers, ils sont intrigants et on a envie d’en apprendre plus à leur sujet. Ils semblent redoutables, font trembler les puissants, mais nous ignorons encore à peu près tout d’eux, si ce n’est que les uns et les autres sont des vampires. Le dessin est beau, et il est à noter qu’il s’agit d’une réédition, les couvertures ayant été refaites. Pour une fois, je les trouve plus réussies que celles initiales, qui étaient plus aguicheuses, pour ne pas dire racoleuses, même si elles donnaient d’emblée le ton sur l’univers dans lequel évoluent les personnages. Hormis Lénore et Spiaggi, presque tous sont vénéneux, et ce New York imaginaire a quelque chose de malsain.
Bref, il s’agit d’un premier tome qui accroche, on est curieux de ce qui va se passer ensuite, et on a hâte de retrouver les deux héros dans la suite de leur enquête.

Autres titres de la série :

Tome 2 (chronique)
Tome 3 (chronique)
Tome 4 (chronique)

Série terminée

N.B. : Il existe une intégrale.

 

Le 06.04.2018