Odd Thomas #1

Tome 1 : L’étrange Odd Thomas

de Dean Koontz, éditions Le Livre de Poche, 2009, ISBN 978-2-2531-2318-7, 7.60 €.

L’histoire :

don pouvoir fantômes revenants morts amis fantastiqueVingt ans, cuisinier au Pico Mundo Grille, Odd Thomas est un jeune homme qui aspire plus que tout à une vie simple et sans stress. Ça n’a rien d’étonnant, son don le pousse régulièrement dans des situations angoissantes, pour ne pas dire périlleuses. Il voit les fantômes et certains attendent de lui qu’il les aide. Lorsqu’il constate que des hordes d’esprits malveillants sillonner les rues, le jeune homme comprend qu’il se prépare quelque chose de très mauvais, qui fera de nombreuses victimes. Décidé à sauver le maximum de vies, Odd se démène pour identifier le tueur à temps et par la même occasion, attire son attention sur lui…

Chronique :

J’ai lu le deuxième tome de cette série avant celui-ci, si bien que certaines surprises étaient éventées, toutefois il faut bien avouer que dès le premier chapitre, l’auteur nous accroche avec habileté et parvient à nous surprendre. Odd raconte, à la première personne, et vu que les événements font partie du passé pour lui, cela permet à Dean Koontz de jouer de quelques effets d’annonce. Le personnage est attachant, simple, parfois d’une innocence rafraîchissante, et l’on pourrait dire que malgré les péripéties dues à son don, malgré une famille totalement dysfonctionnelle, notre jeune héros a su trouver sa route et ne pas en dévier. Il porte sur les gens et les choses un regard particulièrement bienveillant, et la haine ne semble pas avoir de prise sur lui.
On trouve un peu de tout dans ce roman, de l’humour, de l’amour, du fantastique, de l’horrifique, mais également un certain éclairage sur la société américaine, une vision qui démonte les mécanismes conduisant à la catastrophe ou qui pourraient y aboutir. L’intrigue y est bien menée, le suspense, constant, et on vogue de révélations en rebondissements pour se faire joliment berner à plusieurs reprises.
Bref, l’auteur maîtrise parfaitement la construction de son récit, de même que le style employé par Odd, et on s’immerge dans les aventures de ce héros du quotidien sans difficulté, le plus dur étant de lâcher le livre. Dommage que les autres volumes de la série ne soient pas traduits en français.

Autre tome de la série :

2. L’Ami Odd Thomas (chronique)

fantômes don surnaturel amitié revenants pouvoir morts communication

Le 17.05. 2016

Publicités