Les contes du boudoir hanté #3

Volume 3

d’Yishan Li, couleur de Wang Pen & Studio 9, adaptation de Jean David Morvan, éditions Delcourt.

L’histoire :

amour impossible sacrifice poésie suicide fantômes réincarnation dévouementÉtudiant peu argenté mais généreux, Qiao s’éprend de la belle Lian, fille d’un homme influent. L’amour est réciproque. Son père désirant la marier, il organise un tournoi de poésie, dont le vainqueur se verra accordé la main de sa fille. Lian fait en sorte que Qiao concoure. Il remporte la victoire, ce qui n’est pas du goût de son père lorsqu’il apprend que le jeune homme est sans le sou. Il rompt alors sa promesse. Malheureuse, la jeune fille tombe malade…

Chronique :

Troisième volet de ces contes chinois adaptés en bande dessinée. Cette fois-ci, l’histoire est bien plus tragique, la lueur d’espoir ne se trouvant que dans la croyance en la réincarnation. Les personnages sont prêts à tout l’un pour l’autre, veulent espérer, mais toutes les issues mènent à la mort qui, elle seule, semble pouvoir les réunir.
Le jeune couple est victime de la cupidité humaine et de l’aveuglement, du poids des règles sociales et des apparences que le père de Lian souhaite préserver. Ils sont source de malheur, comme si la roue du destin devait absolument les broyer, et la justice ne se trouve pas ici-bas. Ce n’est que dans le monde des esprits qu’ils en feront l’expérience. Les personnages sont attachants, on espère leur bonheur, cependant, certains contes sont cruels et ne dispensent l’espoir qu’au compte-goutte. La tragédie, ici, est inévitable.
Comme dans les volumes précédents, on admire la finesse du trait, la fluidité rendue dans les tissus et les drapés, la délicatesse de la mise en couleur… Un enchantement trop vite terminé 🙂

Autres tomes de la série :

Volume 1 (chronique)
Volume 2 (chronique)

conte chinois tradition orale adaptation Pu Songling XXVIIe siècle fantômes magie femme renard amour impossible mariage séparation

Le….03.2016

Publicités